J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mercredi 18 avril 2012

Tous ces voyages me fatiguent

Pfff, après le Népal, après mon circuit Alaska-Japon-Inde- Russie-Mexique-Chine, je suis de retour d'Afrique !
Quel métier, franchement, je suis usée.


Bon, allez, d'accord, j'avoue, aucun de ces pays n'a vu le bout de mes sandales argentées. J'aurais bien aimé ! Alors en attendant que les enfants soient grands (et que je gagne au loto), j'y ai emmené mon imagination....
Bref, tout ça pour dire que j'ai terminé un conte africain, entre terre rougie, lait au miel et noix de cola.
Je l'ai baptisé Babakunde, et il explique que la richesse ne se trouve pas toujours là où on croit qu'elle est !


En voici un extrait.

[...]


Babakunde aimait à penser que s’il était riche, il n’était pas ingrat.
Quand il caressait le flanc rebondi de ses chèvres, il n’oubliait jamais de rendre grâce au Ciel.
Quand il faisait rôtir un impala, il permettait toujours à ses serviteurs d’emporter ce qui restait.
Quand il revenait de voyage, il ne manquait jamais d’offrir à sa femme Fatoumata de lourds bracelets qui cliquetaient à ses poignets.


[..]

Aucun commentaire: