J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mercredi 23 avril 2008

Sidonie Quenouille (ed. du Rouergue, avril 2007)


"Sidonie Quenouille" est mon deuxième roman, publié en 2007 aux éditions du Rouergue. Selon moi, il s'adresse à des enfants à partir de 8 ans .Il met en scène une institutrice un peu ...inhabituelle. Si j'avais eu plus de "place", j'aurais encore plus aimé développer sa personnalité, son côté citoyen, écolo, rigolo, créatif, libre d'esprit, convaincu...J'aurais aimé en croiser, des institutrices un peu follasses, quand j'étais gamine...
Les illustrations ont été réalisées par Aurore Petit et personnellement, je trouve qu'elle a vraiment réussi à traduire en image l'état d'esprit général, le ton que je voulais donner à l'histoire. Vous trouverez son blog ici http://petitaurore.info/



Sélections , prix littéraires pour Sidonie Quenouille
Prix des Embouquineurs 2008
Prix du Journal des Instituteurs 2008 (Sidonie est arrivée 2°)
Prix Goya 2007 (remis à "Mona Lisa et moi")
Livre Elu 2007/2008
Prix de la Médiathèque d'Aubervilliers
Prix littéraire de l'Esterel
Prix de la bibliothèque de Dizy le Gros (gagné !)



Alors, Sidonie Quenouille, quoi qu'est-ce ?
Voici le premier chapitre :

J’adore l’école ! Enfin, c’est assez nouveau. Pour être plus précis, cela fait 287 jours exactement (j’ai compté). Depuis ma rentrée en CM1. C’est mes parents qui sont drôlement contents : maman n’est plus obligée de me tirer par les pieds pour me sortir du lit. Papa ne klaxonne plus dix fois pour que je me décide à monter dans la voiture… car j’y suis le premier ! Ca paraît incroyable, mais j’arrive même à m’y installer avant ma petite sœur Pomme. Pomme, c’est Mademoiselle je-sais-tout, je fais–tout-bien. Le genre « zéro tâche sur les habits, zéro mauvaise note à l’école, zéro bazar sous le lit ». En tout cas, c’est bien simple : moi, je ne veux pas qu’on sache que j’ai quelque chose à voir avec cette folle dangereuse. Alors à la récré, je fais bien attention à ne pas trop m’approcher d’elle. Moi, c’est Adrien. Et depuis peu, j’ai un problème : il est marqué sur mon calendrier et il arrive aujourd’hui. Vous allez sûrement trouver ça bizarre, mais en fait, ce qui m’ennuie, c’est que ce soir… les grandes vacances commencent. En fait, je suis le premier surpris : d’habitude, les grandes vacances, j’y pense dès le mois de janvier. Seulement, cette fois, tout est différent. Et c’est grâce à Sidonie.
Sidonie, c’est la maîtresse qu’on a eue cette année. C’est une nouvelle, elle est arrivée en septembre, pour remplacer le vieux Monsieur Aigrefeuille qui est parti à la retraite . Je me rappelle que le jour de la rentrée, quand on l’a vue arriver, on l’a trouvée drôlement fagotée, la nouvelle. Elle avait une espèce de collant vert sous un short rouge, un t-shirt un peu bleu avec «j’aime les baleines» écrit dessus, et plein de cheveux blonds tout ébouriffés de boucles pas du tout peignées. Elle est arrivée en retard, tout essoufflée, chargée de deux gros cartables bourrés à craquer, avec à l’intérieur, plein de feuilles et de livres pas vraiment rangés.
- Mais quelle histoire ! Figurez-vous que l’âne de mon voisin s’est échappé de son pré ! Il était planté au milieu de la route ! On a poussé, on a tiré… Quelle affaire, pour le faire avancer !
Comme on devait faire de drôles de têtes, elle a ajouté en redressant ses grosses lunettes :
- Ah oui ! Hum.…J’oubliais, je suis votre nouvelle institutrice, Sidonouille Quenie, euh…Sidonie Quenouille. Ravie de passer l’année avec vous !
Avec les copains, on s’est dit que l’année commençait bien ! Et on ne croyait pas si bien dire …




Quelques commentaires glanés à droite à gauche sur le net :


Adrien est désolé : ce sont les vacances d’été. Elève moyen, il a adoré son année de CM1, avec une maîtresse si originale, si captivante. Les méthodes éducatives de Sidonie Quenouille ne sont pas orthodoxes, et si elles plaisent aux enfants, elles séduisent moins la directrice et l’inspecteur…Œuvre de deux jeunes femmes, Sidonie Quenouille n’échappe pas à un certain univers proche à la fois du « fashion » et du « bobo » parisien : l’héroïne éponyme, qui évolue à travers les yeux du narrateur Adrien, est habillée de manière originale et jeune, utilise des bourses en tissu africain, conduit une petite voiture toute cabossée et privilégie un retour à la nature, l’instinct. Bon. Ceci passé, elle incarne un professeur des écoles dynamique, innovant, qui donne sans hésiter un bon coup de pied dans ce qui apparaît comme le mammouth Education nationale (voir la directrice au chignon désuet et l’inspecteur particulièrement laid). Les enfants plébiscitent son enseignement basé davantage sur des savoir-être et savoir-faire que sur un savoir tout court. Le message, qui peut toujours être discuté, est destiné aux adultes. Reste aux enfants un roman intelligent qui leur dévoile les dessous du monde professoral : une maîtresse aussi, ça rend des comptes. Le texte et l’illustration sont intimement liés, parfaitement dans le ton de la collection qui conjugue toujours un aspect personnel – le ressenti d’Adrien - à une intention citoyenne, éducative.
Sophie Pilaire
http://www.ricochet-jeunes.org



Pauvres gosses, ils vont remettre des blouses, vont être envoyés chez le curé et vont devoir rire aux blagues du président qui fait des grimaces quand il va les visiter. Quelle horreur ! Dire que c'est grâce à la réussite de l'entreprise de son ami de tf1 que les parents et les enfants se sont encrassés dans la bêtise, et que l'économie contre laquelle il ne peut rien à amener des profs qui ne pensent qu'à eux et à rien... Et il faut encore qu'il la ramène pour continuer à faire de la politique et jouer les donneurs de leçons mais quelle horreur ce type ! J'ai lu récemment un petit roman qui n'est pas un grand chef-d'oeuvre, mais qui montre une chose simple et plutôt sympathique à laquelle j'adhère à 100 %, c'est les bons profs qui nous font aimer l'école et remettre la marseillaise au programme je crois n'y changera rien, même si je n'ai rien contre ce chant qui fait bien rire mon garçon par son sérieux quand il doit l'interpréter depuis peu. Ce petit livre fait donc le portrait d'une maîtresse pas comme les autres Sidonie Quenouille ou Sidonouille Quenie comme vous voulez. Pleine d'idées originales, et oui sans doute une 68tarde attardée même si elle n'a jamais connu l'époque, qui met en scène les "COD" et possède un distributeur automatique de place... Une prof qui donne envie ni plus ni moins, qui sensibilise les élèves à la nature et au reste. La venue d'un inspecteur et un vrai faux débat sur L'Europe, vont créer la pagaille et la panique mais "Sidonie Quenouille", elle va nous manquer et avec elle l'école, c'était l'école et autre chose, plus un problème ne posait vraiment problème... Aux editions du Rouergue pour les 8/10 ans avec des dessins de Aurore Petit qui n'a pas son pareil pour dessiner les inspecteurs, et la crainte qu'ils inspirent le plus souvent...


site http://journaldunlibraire.hautetfort.com/



Sidonie Quenouille est la nouvelle maîtresse de CM1 où est élève Adrien. D'ordinaire, c'est un garçon qui n'aime pas l'école et qui soupire dès janvier après les grandes vacances. Or, cette année, tout a changé : il est le premier levé, il court pour aller en classe ... bref il adore l'école ! C'est grâce à sa nouvelle institutrice, une Sidonie Quenouille fort originale, affublée de vêtements extravagants (des collants verts, un short rouge et un tshirt bleu "j'aime les baleines" le jour de la rentrée) et aux techniques d'apprentissage qui bousculent les idées établies. Les enfants en redemandent, par contre certains parents ripostent, l'inspecteur grogne...
Vraiment un texte attachant et drôle, où le personnage de la maîtresse loufoque est accompagné d'illustrations aussi cocasses ... un bel ensemble, une lecture revigorante et qui donne une vision tout à fait sympathique de l'école pour les enfants qui rechignent !
site : http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2007/05/23/index.html



Certains titres résonnent agréablement à nos oreilles et sont annonciateurs de bons moments. Sidonie Quenouille fait partie de ceux-là. Ce roman d’Annelise Heurtier, certes un peu utopiste, ne mettra pas tous les adultes d’accord car il dresse le portrait d’une enseignante hors du commun aux méthodes peu conventionnelles. On peut trouver le personnage caricatural mais il relève de la fantaisie et de l’humour par ailleurs très présents dans le texte et habilement soulignés par les illustrations d’Aurore Petit.
Rêver ne fait pas de mal, alors plongez-vous dans ce roman drôle et pétillant et vivez une année scolaire détonnante en compagnie d’Adrien.
Caroline Hayot, Librairie Larcelet

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pas très français votre titre:
Alors, Sidonie Quenouille, quoi qu'est-ce ?


Sidonie Quenouille, vous connaissez?
ou
Portrait de Sidonie Quenouille

seraient préférables... non ?

- Annelise Heurtier- a dit…

euh..."quoi qu'est-ce", c'est une expression toute faite, un peu rigolote...qui n'est pas très française en effet, mais c'est fait exprès ;-)
Mais bon, à ce que je vois je suis tombée à plat ! :-)

clarisse a dit…

Ce livre est tout simplement Genial
J'aurais aimé avoir une Sidonie Quenouille dans mon ecole moi!!!!