J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



Danse Hinatea



Danse, Hinatea

illustrations Elice
Au vent des îles, novembre 2015




















[...]


Les illustrations sont aériennes et nous mettent au coeur de la danse. On virevolte de pages en pages, en se délectant des couleurs chatoyantes et de cette complicité trans-générationnelle. L’omniprésence de la végétation luxuriante et colorée fait surgir des senteurs de vanille, d’ylang-ylang et de tiaré.
Les bonbons chinois, les tissus traditionnels, les hibiscus, la bouteille de jus Rotui… l’album respire Tahiti dans les moindres détails, et l’on s’y sent bien.

[...]












[...]

En ouvrant l'album jeunesse Danse Hinatea !, les to'ere se mettent à résonner. Hinatea est une jeune vahine qui doit passer bientôt son examen au conservatoire. Paralysée par le stress, sa mamie, ancienne "meilleure danseuse de tout Tahiti" la fait répéter pour qu'elle maîtrise à la perfection les mouvements du 'ori tahiti. Puis vient le jour de l'examen… On ne vous en dit pas plus pour l'instant, ouvrez et lisez. 
[...]












[...]
 
À travers le personnage de Hinatea, l’album aborde également les notions de confiance en soi et de persévérance. Rédigé dans une langue simple, le texte sent bon la Polynésie. De l’odeur des frangipaniers, aux paniers en pandanus tressés, en passant par les bonbons chinois grignotés tout au long de l’histoire, le livre nous fait entrer dans l’univers fascinant de notre fenua. “J’ai essayé de faire ressortir les odeurs d’ici, les décors, la musique… Tout ce qui charme lorsqu’on arrive ici. J’avais envie que tout cela ressorte de la lecture. J’espère que, si des enfants lisent ce livre en métropole ou ailleurs dans le monde, ils seront un peu transportés en Polynésie”, confie l’auteur.  
Pour sublimer le texte, Annelise a fait appel à l’illustratrice Élice. Celle-ci a su retranscrire en aquarelle le quotidien polynésien, avec une grande justesse. On reconnaît d’ailleurs, au fil des pages, les musiciens du conservatoire, ses professeurs et une multitude de détails propres au fenua.  





copyright Éléonore Pelletier







L’album est magnifiquement illustré par Elice, partie barouder en Australie, qui a pris le temps de donner vie à cette histoire avec ses aquarelles. Pour l’aider, Annelise Heurtier lui a transmis des photos de la vie quotidienne locale avec des éléments très représentatifs comme un paquet de sao, une boite de jus Rotui ou une bouteille de Vaimato. On retrouve d’autres éléments troublant de ressemblance comme le décor du conservatoire et ses professeurs et musiciens. L’ouvrage leur est d’ailleurs dédié. Danse Hinatea !s’adresse au public local assurément mais aussi à l’international où le ori tahiti s’exporte de plus en plus et fera sans doute naître des vocations.











[...]

Un très bel album qui enchantera les amoureux de la Polynésie et/ou la fera découvrir à ceux qui ignore encore quelle débauche de joie et couleurs elle peut receler !

[...]



Aucun commentaire: