J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



lundi 17 décembre 2012

Et de 9 !

Encore une heureuse nouvelle aujourd'hui ! Une neuvième sélection pour mon Carnet Rouge, cette fois, dans le cadre du Prix des lecteurs 2013 de Sablé sur Sarthe.
Des élèves de 3 collèges et 3 lycées choisiront donc un ouvrage dans chaque catégorie représentée, à savoir "roman" et "BD". 

Aux côtés du Carnet Rouge, on trouve cette fois : 

- Désobéis, de Christophe Léon (Thierry Magnier)
- Les guerriers de la nuit , de Jean-Pierre Andrevon (Flammarion)
- Silence, de Benoit Séverac (Syros)
- Saba Ange de la mort, de Moira Young (Gallimard)

- Arrête de mourir, d'Irène Cohen-Janca (Actes Sud)

Avec toutes ces sélections, c'est quand même dommage que la fin du monde arrive vendredi...

mardi 4 décembre 2012

Cravate à pois ou fer à marquer les steaks (avec initiales) ?

Chaque année c'est la même chose : "Mais qu'est ce que je vais bien pouvoir acheter à ( entourez la case qui vous sied  : Mémé / Charlotte / Bofrère / Neveu1/ Nièce2/ Copine5...) pour Noël ? "

Heureusement qu'il y a des blogueurs (au gout infaillible) pour nous aider ! Ca vous évitera de voir vos cadeaux se retrouver dès le lendemain sur ebay. 


Ci-dessous, donc, la liste de Gabriel, de La mare aux mots , que vous pouvez retrouver sur son blog, mais aussi sur le site de A l'ombre du grand arbre et de Femmes débordées


En tous cas, c'est chouette de se retrouver dans la hotte du Père Noël ! 




Nos listes de Noël : La mare aux mots et 3 étoiles


Les blogueurs d’À l’ombre du grand arbre ont décidé de vous faciliter la tâche pour Noël, on vous a concocté nos listes de cadeaux à offrir ! Sympa non ? Chaque jour de cette semaine vous retrouverez les listes de deux blogueurs. On commence aujourd’hui avec La mare aux mots et 3 étoiles.

La mare aux mots (http://lamareauxmots.com/blog) :
J’ai décidé de vous conseiller 10 albums et dix romans. Chaque fois en cliquant sur le titre vous pourrez lire ma chronique pour en savoir plus. Vous pouvez aussi retrouver un pdf à télécharger que nous avons fait sur La mare aux mots avec des tas d’idées cadeaux pour noël.
Les albums :
1 – Le grand papa et sa toute petite fille est un très grand album dont je suis tombé amoureux. Un très grand papa attend avec impatience d’avoir un enfant pour partager des tas de choses avec lui. Seulement quand l’enfant arrive il est tout petit… Les illustrations de Samuel Ribeyron sont comme toujours d’une extrème finesse et pleine de poésie. Mon plus gros coup de cœur cette année.
Le grand papa et sa toute petite fille de Cathy Hors, illustré par Samuel Ribeyron
Milan 13,5€
2 – Un homme vivant au bord d’un lac sombre ramasse un jour par terre un corbeau blessé et le ramène chez lui pour le soigner. Cet évènement deviendra le début d’une grande aventure qui changera sa vie. On est ici aussi dans un album extrêmement poétique et comment ne pas tomber sous le charme des illustrations de Wang Yi ? Si vous aimez les contes du monde, les histoires qui nous emmènent ailleurs… partez à la rencontre de la Princesse Corbeau.
Princesse corbeau de Wang Yi
HongFei 16,20€
3 – Le géant de la grande forêt, un très beau conte deFrance Quatromme sur la différence. Un enfant trouvé dans la forêt qui va provoquer la méfiance des hommes, d’autant que l’enfant grandit beaucoup et très vite. On parle ici aussi de la nature. Et les illustrations d’Aurianne Kida sont merveilleuses. Un album devenu un classique ici.
Le géant de la grande forêt de France Quatromme, illustré par Auriane Kida
Éditions D’Orbestier, dans la collection Les rêves bleus. 15€
4 – Sakuya, la princesse des fleurs de cerisiers nous conte une histoire fondatrice du Japon dans laquelle il est question de jalousie entre sœurs et d’amour. Le conte est très dur mais Céline Lavignette-Ammoun a une des plus belles plumes de la littérature jeunesse et les illustrations de Claire Degans sont absolument merveilleuses. Un album magnifique pour tous ceux qui aiment les contes du monde et les belles histoires d’amour… fussent-elles tragiques.
Sakuya, la princesse des fleurs de cerisiers de Céline Lavignette-Ammoun, illustré par Claire Degans
Chan-Ok 13,25€
5 – Les Contes d’un autre genre partent de contes que nous connaissons tous mais en expurgeant les clichés sexistes. Pourquoi les femmes seraient forcément faibles, fragiles et soumises et les hommes guerriers ? Un très bel album intemporel qui va entrer dans les classiques, j’en suis certain. Gaël Aymon, en quelques ouvrages, s’impose de plus en plus comme un des meilleurs auteurs de sa génération.
Contes d’un autre genre de Gaël Aymon, illustré parFrançois BourgeonSylvie Serprix et Peggy Nille.
Talents Hauts, 14,80€
6 – Quand je serai grand je serai grand méchant loup, un album très drôle qui rend hommage aux contes. Un petit garçon se dit qu’il est bien plus malin qu’un loup et que lui n’aurait aucun mal à attraper les 3 petits cochons… c’est sûr ça ? Les illustrations sont irrésistibles.
Quand je serai grand je serai grand méchant loup d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Emilia Conesa
Winioux 15€
7 – Un elfe tombé du ciel est l’un des albums les plus esthétiques que j’ai été amené à lire. Le livre est tout petit (et est une reproduction agrandie d’un livre encore plus petit !), avec une couverture toilée et une tranche dorée. L’objet est superbe… et l’histoire aussi ! On parle ici d’un elfe qui séjourne chez les hommes et qui va devenir tour à tour craint, envié et jalousé avant de rentrer chez lui. Un petit bijou.
Un elfe tombé du ciel de Cyril Kenneth Bird (aliasFougasse)
L’école des loisirs 14,90€
8 – Lulu et Moussu, une histoire d’amitié entre un enfant et un chien, une tendre complicité. Un album épuré très esthétique, fin et terriblement touchant. Un petit bijou de poésie.
Lulu et Moussu de Catherine Leblanc, illustré parCécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou 10,20€
9 – Les plus belles berceuses Jazz : un superbe livre aux illustrations très esthétiques accompagné d’un CD de jazz d’une douceur extrême. On se sent bien en écoutant ces musiques, comme bercé. Pensez donc : Ella FitzgeraldNat King Cole,Sarah VaughanChet BakerPeggy Lee,… juste envoûtant !Les plus belles berceuses jazz berceuses sélectionnées par Misja Fitzgerald Michel, traduites parValérie Rouzeau, illustrées par Ilya Green
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD.  23,80€
10 – Beau voyage c’est un livre accompagné d’un DVD qui complète l’histoire. Ici il est question de la complicité entre un pépiniériste et son petit-fils. Le grand-père va ramener à l’enfant des plantes du monde entier jusqu’au jour où ce grand père part définitivement… Mais que c’est beau ! L’objet est absolument superbe et son contenu d’une poésie…Ribeyron est un génie.
Beau voyage de Samuel Ribeyron
éditions-coRRidor, 18€
Les romans :
1 – Plan B pour l’été, une jeune fille dont les vacances semblent compromises, un meilleur ami qui met tout le monde de bonne humeur et une grand-mère psychorigide qui ne l’est peut-être pas tant que ça… un superbe roman sur les origines, la transmission, l’amitié transgénérationnelle. On parle aussi des apparences, de l’acception des différences, de l’écoute. On sourit, on verse quelques larmes, c’est beau…
Plan B pour l’été d’Hélène Vignal
Rouergue dans la collection Doado 13€
2 – Le carnet Rouge, ici aussi on parle de la transmission et des grand-mères qui ne sont pas ce qu’elles semblent être. Marie, 16 ans, sait que sa mère lui cache des choses sur sa famille mais comment grandir sans savoir d’où l’on vient… Une belle quête l’attend. Ah la plume d’Annelise Heurtier… son humour et sa poésie… Un roman qui reste, qui ne nous quitte pas.
Le carnet rouge d’Annelise Heurtier
Casterman. 12€
3 – Seuls en enfer ! : un polar très prenant. Une jeune fille séquestrée, un amnésique et un livreur de pizza, trois destins qui sont liés. Tous semblent perdus. Vers où vont-ils ? Un vrai suspense avec une très belle écriture, des personnages bien écrits. Captivant. Hubert Ben Kemoun écrit aussi bien les albums que les romans. Un grand nom de la littérature jeunesse.
Seuls en Enfer ! de Hubert Ben KemounFlammarion, dans la collection [TRIBAL]. 10,50€
4 – Le tourneur de page, pour l’instant deux tomes sont sortis, le 3ème sortira en 2013. Un roman dysptopique dans lequel un homme impose une dictature du bonheur. Peut-on obliger les gens à être heureux et à quel prix ? La meilleure saga que j’ai été amené à lire. On tourne les pages sans s’arrêter, on veut absolument connaître la suite. Terriblement bien écrit.
Le tourneur de page – T1 : Passage en outre-monde et Le tourneur de page, tome 2 : Vers l’inconnu de Muriel Zürcher
Éveil et découvertes dans la collection Vendredi soir* 13€ chacun
5 – 6000 nuits, un autre roman dystopique. Un lieu qui vit sous le joug d’un dictateur qui interdit les livres, une société secrète qui en fabrique et les livre en cachette pour que les gens continuent de s’évader. Qui est ce dictateur ? Comment en est-on arrivé là ? Passionnant, captivant, un roman qu’on ne lâche pas avant de l’avoir fini et qui ne nous quitte plus après l’avoir lu.
6000 Nuits d’André Borbé
Naïve dans la collection naïveland18 €
6 –La maison Sans-Pareil est également une saga, L’oiseau noir est son premier tome. Une maison étrange construite il y a des centaines d’années, des rites étranges dont plus personnes ne connaît le sens, des habitudes que personne ne remet plus en cause… jusqu’au jour où… Un peu gothique, avec un très bon suspense, une ambiance à La famille AddamsLes désastreuses aventures des orphelins Baudelaire  ou Edward aux mains d’argent. Très prenant !La maison Sans-Pareil, tome 1 – L’oiseau noir d’Elliot Skell
Flammarion 13€
7 – La petite terreur de Glimmerdal, un roman norvégien. Une petite furie terriblement attachante qui fait du bobsleigh dans les rues de son village et défie le propriétaire du camping qui n’aime pas les enfants. C’est drôle et très tendre, un superbe roman. Et puis c’est pas tout les jours qu’on part en Norvège !
La petite terreur de Glimmerdal de Maria Parr
Éditions Thierry Magnier 11,50€
8 – Les petites marées : drôle et tendre aussi sont les romans deSéverine Vidal. Ici il est question d’une grand-mère qui vient de décéder, d’une jeune fille qui va dans sa maison qui l’a tant de fois accueillie lors les vacances et où elle va retrouver le garçon dont elle est amoureuse depuis des années, celui qu’elle retrouve chaque été. On parle des amours d’enfance, des déceptions, de l’amour/amitié. C’est beau et ça nous prend à la gorge.
Les petites marées de Séverine Vidal
Oskar éditeur dans la collection Court MÉ-trage. 5€
9 – Des crêpes à l’eau, un roman où il est question de précarité, d’une femme qui se bat pour qu’elle et sa fille puissent manger et avoir un toit où dormir… et pourtant c’est drôle par moment, on sourit. C’est le talent de Sandrine Beau qui sait nous parler de choses pas évidentes sans que ça soit plombant. Un très beau roman.
Des crêpes à l’eau de Sandrine Beau, illustré par Sandrine Kao
Grasset Jeunesse dans la collection Lampe de poche. 5,30€
10 – Oh, Boy ! Un roman extrêmement drôle qui part, là encore, d’un sujet qui ne l’est pas… 3 enfants perdent leurs parents… qui va les garder ? Une sœur qui n’est même pas demi-sœur d’une très grande froideur ou leur « vrai » demi-frère farfelu et, comme le dit la plus petite, « pédésexuel ». Marie-Aude Murailest l’une des plus grande auteur jeunesse et ce roman est vraiment un petit bijou. On ne s’ennuie pas une minute. C’est drôle et émouvant.
Oh, boy ! de Marie-Aude Murail
L’école des loisirs, dans la collection Médium 8,50€

Montreuil

Comme beaucoup de parisiens (mais certainement peu de tahitiens^^) je reviens de Montreuil !





Allez, l'année prochaine, c'est décidé, je tâcherai de rester un peu plus longtemps qu'un petit bout de samedi, ce qui me permettra de : 

- ne pas me réveiller à 5H du mat', de la meilleur humeur qui soit (grmbl mais qu'est ce qui me prend d'aller à Paris alors que je pourrais dormir et en plus il fait froid et j'ai même pas le temps de boirlether et punaise où est cette deuxième godasse, ça c'est encore un coup des gamins qu'est ce que j'ai fait pour avoir des gamins pareils et mince je me suis maquillée qu'un seul oeil en fait )

- ne pas attraper une angine dans un TGV cyclotimique (un coup on se gèle, un coup c'est le sahara, merci les gars)


- ne pas courir dans le métro avec 3 pots de confiture de Tahiti dans le sac : 





- de ne pas arriver essoufflée (et rouge) sur mon 1° stand de dédicaces ,


- d'être à l'heure sur mon 2° stand de dédicaces,


- de me faire LE vrai brushingdelamèche pour Gwenaelle,


- de partager plus qu'un sandwichcoca avec des gens adorables (Sandrine ! )


- d'arriver (tout court) sur mon 3° stand de dédicaces (bon en fait j'y suis arrivée, mais pour repartir aussitôt)


- de ne pas courir en sens inverse dans le métro de peur de rater son TGV 


- d'aller saluer quelques personnes avec qui j'ai travaillé et avec qui j'aurais bien aimé discuter (Cécile Gambini, Princesse Camcam, Aurore Petit...)


Malgré tout...une jolie journée ! 
Merci à tous ceux qui sont passés me voir, qui ont apporté leur(s) livre(s) spécialement pour me les faire dédicacer, aux adorables attentions qui m'ont beaucoup touchée, et aux sourires de mes copines d'écriture que je voyais pour la première fois en vrai : Severine (qui en plus d'être un peu la star du clavier, est grande et belle. Pffff....), Anne-Gaelle, Gwenaelle... 


lundi 26 novembre 2012

Lorient

Je reviens tout juste du salon du  livre de Lorient avec plein de sourires dans ma valise !
J'y ai été invitée dans le cadre du Prix littéraire et citoyen organisé dans le cadre de ce salon, et que j'ai remporté, donc, avec le Carnet Rouge (Casterman). Malgré la distance ( Lyon-Lorient, c'est franchement pas évident, pour tout vous dire, le retour a duré aussi longtemps qu'un Los-Angeles- Paris....Et puis quand il y a un avion en panne, c'est pour ma pomme. Coincée 6 heures à Charles de Gaulle avec mon décalage horaire comme agréable compagnie :  j'ai cru que j'allais pleurer. ).

Bref, mis à part ces petits désagréments logistiques, tout était très bien. Le salon est très sympa, avec une ambiance très chaleureuse, qui doit beaucoup au dynamisme et à la sympathie des organisateurs. Il y avait tout un tas d'animations pour les enfants, des expositions de travaux graphiques menés dans les classes, des canapés dans lesquels se lover en companie d'un bel album, des conteuses hautes en couleurs, des petites salles comme sorties de rêveries, bref, très gai, très coloré, très vivant, pas du tout "marchand" (alors que justement, je suis très contente, presque tous mes livres sont partis ! Parce que bon quand même, la vie d'artiste c'est bien beau, mais faut bien gagner sa croûte, hein).





Pour en revenir au prix, merci aux lecteurs qui, parait-il, ont plebiscité l'histoire de Marie et Sajani...Merci également aux nombreux lecteurs qui sont venus faire dédicacer leur exemplaire (et à tous ceux qui l'ont acheté sur place, grâce à vous je vais recevoir un énooooooorme chèque de droits d'auteur. Enfin presque)







J'ai toujours rêvé de gagner Rolland Garros^^. Il est pas beau mon prix ?


Dans les salons, on fait aussi beaucoup de rencontres, et si parfois, ça ne prend pas, cette fois, il n'y avait que des gens talentueux ET sympas :

- LE Christophe Mauri (de Mathieu Hidalf et ses 20 000 exemplaires....ouais, 20 000, ça fiche une claque, hein !), avec qui j'ai beaucoup travaillé cette année depuis Tahiti. On s'est retrouvés complètement par hasard là-bas : dingue !





- L'innénarable Pierrick Bisinski ( Son "tous les bisous" est le livre préféré de ma fille, pensez donc si j'étais heureuse de le rencontrer)



- La célébrissime Bénédicte Guettier (la maman de Tro-tro ! Si vous aviez vu la mine des petits devant elle....à vous coller des frissons partout)


petit clin d'oeil à ma copine qui se reconnaitra !



Et plein d'autres : Bernadette Gervais, Ronan Badel, Françoise de Guibert, Iris de Mouy, Rémi Courgeon, Charles Dutertre...
Voilà ! Je pense que ce sera, fatalement, le seul salon que je pourrai faire cette année, à part Montreuil (mais bon, Montreuil)...Alors je suis contente d'y être allée !

jeudi 22 novembre 2012

Une 8° sélection pour le Carnet Rouge

Cette fois, ça se passe dans la région de Loudéac (dans les côtés d'Armor) :

Le Prix Ados de la Ville de Loudéac et de la Cidéral est organisé par les médiathèques, bibliothèques et établissements scolaires de Loudéac (22) et de la Cidéral (Communauté Intercommunale pour le Développement de la Région et des Agglomérations de Loudéac).

Six romans sont en lice :

- La guerre de Catherine de Julia Billet a L'Ecole de loisirs

- Récit integral (ou presque) d 'une coupe de cheveux ratée de Jo Witel au Seuil,

- Silence de Benoit Severac aux editions Syros,

- Le monde dans la main de Mickael Olhvier chez Thierry Magnier,

- Mon pere est americain de Fred Panoruzzi chez Thierry Magnier



Verdict au mois de mai !

jeudi 15 novembre 2012

Premier prix pour le Carnet Rouge !




Une bonne nouvelle au réveil ! 
Le jury du Prix littéraire et citoyen organisé par La Ligue de L'Enseignement (Morbihan) a décerné son premier prix à mon Carnet Rouge (Casterman).

Je suis d'autant plus honorée que la "compétition" s'annonçait rude : 
- Je préfère qu'ils me croient mort, de Ahmed Kalouaz, au Rouergue
- La fille sur la rive, d'Hélène Vignal, au Rouergue
- La faute de Rose, de Florence Cadier, chez Thierry Magnier
- Les invités, de Charlotte Moundlic, chez Thierry Magnier

- Silence, de Benoit Severac, chez Syros


Si tout va bien (nous avons quelques problèmes logistiques à régler : est-ce que je prends mes palmes, un catamaran, un sous-marin ou mon jet privé ?^^) , je serai présente sur le salon, pour recevoir le prix, le samedi 24 novembre prochain (je suis sérieuse en plus ! Je quitte Tahiti demain pour quelques semaines en métropole).


Ci-dessous, un extrait du journal Ouest France, du 15 novembre. 



Merci à tous les jeunes qui ont voté pour le Carnet Rouge, et à Marie Brillant, de la Ligue, pour sa sympathie et sa compréhension ! 









lundi 12 novembre 2012

Coup de coeur

Très belle nouvelle pour notre géant Olaf (paru chez Benjamins Media et illustré par l'incroyable Cécile Gambini).
 Le livre-CD a été élu "coup de coeur" de l'automne 2012 par la prestigieuse académie Charles Cros ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s'agit d'une association fondée dans les années 70 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque...Charles Cros étant un poète (mort en 1888) et aussi l'un des précurseurs des techniques d'enregistrement sonore (mon érudition vous scotche, hein^^)

Chaque année, des artistes sont ainsi récompensés par des Prix et des Coups de Coeur.
Il me semble même que le travail du talentueux cousin Thomas Hellman a été distingué il y a quelques années !





Pour les lyonnais, vous pouvez aussi apercevoir Olaf dans les pages du magazine "Grain de Sel" (n°79).


jeudi 8 novembre 2012

C'est Elise qui le dit

Vous connaissez Ouf Tivi ? Non ? Bon d'accord. 
Il s'agit d'une webradio et d'un site internet proposés par la RTBF, la principale chaîne de télévision belge.
Entre autres (milliers de) choses, on y chronique des bouquins. L'année dernière, il y avait eu un reportage télé sur ma "Fille aux cheveux d'encre" (Casterman).
Cette fois, c'est Elise, 11 ans, qui parle de "On n'a rien vu venir", notre roman écrit à 7 claviers (Sandrine Beau, Clémentine Beauvais, Anne-Gaelle Balpe, Agnès Laroche, Fanny Robin, Severine Vidal et moi-même). 


Ecoutez, c'est là : 




Et l'article qui va avec, ici : 

http://www.rtbf.be/ouftivi/grands/niouzz/article_quand-liberte-rime-avec-illusion?id=7870236


Et Elise parle plutôt hyper-méga-bien, du haut de ses 11 petites pommes, vous ne trouvez pas ?