Invitations, rencontres scolaires : prochaine présence en métropole du 25 novembre 2014 au 10 janvier 2015.
En dehors de ces dates : me contacter (heurtier@gmail.com) pour évaluer la faisabilité d'un retour / ou
visioconférences (Skype).

mardi 14 avril 2015

Aujourd'hui dans votre librairie préférée

Voilà ! Aujourd'hui 15 avril sort en librairies Refuges, mon dernier roman "ados et +", publié aux éditions Casterman. 





Il revient sur le destin peu médiatisé des Érythréens qui fuient la dictature de leur pays et qui tentent de venir vivre en Europe, via Lampedusa : une entreprise désespérée et cauchemardesque à travers le Soudan, la Libye, entre tortures, rafles des bédouins qui les tuent pour revendre leurs organes, enfermement...

Si le sujet vous intéresse, Causette a publié un long dossier dans l'un des ses derniers numéros. 



Causette Février 2015 (merci Astrid !)



J'ai travaillé pendant de nombreux mois avant de commencer à écrire ce texte, en me documentant via des reportages de journalistes, des rapports d'ONG du monde entier ou d'autres associations visant à aider les migrants. 
Peut-être que ce roman permettra de considérer d'un œil différent ces milliers de clandestins qui frappent aux portes de l'Europe. Derrière l'anonymat, la catégorisation effectuée par les médias se cachent autant d'histoires individuelles, jeunesses fracassées, espoirs immenses.


Voici la présentation de l'éditeur : 


Eté 2006. À l’occasion des grandes vacances, Milla, jeune italienne de 17 ans, revient avec ses parents sur l’île de Lampedusa, dans la grande maison familiale un peu défraîchie où elle n’est plus revenue depuis ses dix ans. L’ambiance est pesante, hantée par le souvenir obsédant du petit frère de Milla, Manuele, emporté par la maladie alors qu’il n’avait que quelques mois. Pourtant Milla parvient peu à peu à retrouver de l’allant, grâce aux décors enchanteurs de l’île et à la présence réconfortante de Paola, une étudiante rayonnante un peu plus âgée qu’elle, qui l’a prise sous son aile. Lampedusa, que l’on surnomme « l’île du Salut », démontre une fois de plus les vertus bénéfiques de ses atmosphères paradisiaques. Mais du paradis à l’enfer, tout n’est peut-être qu’affaire de perspective. Car à quelques kilomètres seulement, c’est un tout autre drame qui se joue : entassés dans un zodiac misérable, fugitifs de leur propre pays après avoir risqué mille morts et enduré mille souffrances, une demi-douzaine de jeunes Erythréens dont les voix et les souvenirs ponctuent l’histoire de Milla jouent leur existence sur une mer déchainée… Une fois encore très inspirée, Annelise Heurtier signe un roman puissant, qui parvient à donner du drame des immigrants clandestins une vision intime et profondément humaine.



Certains chroniqueurs ont lu Refuges en avant-première et ont délivré leur avis sur leur blog, voici ce qu'ils en disent. 



[...]
Annelise Heurtier creuse depuis quelque années un sillon à part dans la littérature jeunesse. Un chemin suivi avec bonheur par ses lecteurs, qui gardent en eux les petits graines semées de-ci de-là par une auteure qui engage. 
[...]



[...]
Un roman magnifiquement écrit, qu'on ne lâche plus, sur un sujet d'actualité, comme souvent avec Annelise Heurtier. On se laisse porter facilement par la poésie de Lampedusa, on est tenu en haleine par les voix des migrants et horrifié par leur condition. Une lecture où l'on ne s'ennuie pas une minute et où l'on finit outré par la loi votée par le gouvernement Berlusconi de l'époque. Heureusement, un livre qui porte l'espoir dans les dernières pages.
[...]





[...]
Difficile de reposer ce livre une fois commencé.
AnneLise Heurtier signe encore une fois un roman jeunesse bien singulier. Loin de toute mièvrerie, elle s'engage en poussant (à) la réflexion.
Beau, hypnotisant, fascinant et très émouvant, ce titre emporte le lecteur avec une puissance telle que l'histoire se grave profondément, durablement...

De la très belle littérature jeunesse! Dure... sublime!
 [...]





[...]
J'ai ouvert ce livre et n'ai pu le reposer, la gorge serrée. Annelise Heurtier signe un roman puissant que j'ai refermé avec une profonde émotion doublée d'une grande admiration pour la richesse stylistique et la sensibilité accordée au drame de l'immigration clandestine.
[...]





[...]

Comme à son habitude, Annelise Heurtier nous propose l'histoire d'une jeune européenne à problème et la compare à celles d'adolescents d'ailleurs. Sans porter de jugement, elle pousse le lecteur à relativiser ses petits malheurs en le confrontant aux vrais problèmes du monde. Elle ne force pas le trait, elle nous présente la vie telle qu'elle est, dans un récit subtil, émouvant et fort. Son écriture très visuelle nous permet d'imaginer avec précision tant la splendeur des paysages décrits par Mila que la misère des conditions de vie des jeunes Erythréens. Loin de pousser à la culpabilité, l'auteure suscite cependant l'émotion et la réflexion à travers un récit réaliste et juste.




Pour découvrir quelques extraits, c'est par ici ! http://histoiresdelison.blogspot.com/2015/01/teasing.htmlh








jeudi 19 mars 2015

Presse

Ce mois-ci, Je Bouquine (Bayard presse) recommande Sweet Sixteen ! 
Et vous, l'avez-vous lu ?  


Magazine Je Bouquine - avril 2015

mardi 3 mars 2015

Les courts métrages du Prix RTS littérature ados

En avril prochain, le prix RTS Littérature ados sera proclamé en avril prochain, depuis le Salon du Livre de Genève.
Organisé par la Radio Télévision Suisse, il récompensera l'un de ces 7 ouvrages : 



"Dossier Océan" de Claudine Aubrun. [RTS]

"L'homme-qui-dessine" de Benoît Séverac. [RTS]

"Ma réputation" de Gaël Aymon. [RTS]

"20 pieds sous terre" de Charlotte Erlih. [RTS]

"Après la vague" d'Orianne Charpentier. [RTS]

"Coup de Meltem" de Sigrid Baffert. [RTS]

"Là où naissent les nuages" de Annelise Heurtier. [RTS]


Et comme le rappelle fort justement Gael Aymon sur son blog, on peut dire que les participants au Prix ne font pas les choses à moitié ! Chacun des livres fait en effet l'objet d'un court métrage qui sera diffusé à la télévision, sur la chaine RTS. 
Voici donc le travail réalisé pour mon roman Là où naissent les nuages (Casterman), par le cycle d’orientation de Moréchon. 




Pour le visionner, cliquez ci-dessous ! 

http://www.rts.ch/jeunesse/lire-delire/livres/6550242-visionnez-le-clip-realise-par-la-classe-br-livre-la-ou-naissent-les-nuages-d-annelise-heurtier-presente-par-le-cycle-d-orientation-de-morechon-saviese-vs.html




Un grand bravo aux acteurs et au metteur en scène ! 






lundi 2 février 2015

Vidéo des iles

Dans le cadre du fameux Prix des Incos (pour lequel mon Sweet Sixteen est sélectionné), il me fallait préparer une petite vidéo de présentation...
"Aaarg", me suis-je exclamée en apprenant la consigne, consciente de mes déficiences en geekerie... "O rage O désespoir, comment diable vais-je faire pour produire autre chose qu'un Power Point avec des clipart ?" (mais avec des animations quand même, je sais faire les "passage furtif" et autres "ouverture en losange")

Heureusement, Nicolas O., mon chevalier de la Technique (et des papiers administratifs) a lâché sa planche de surf pour nager à mon secours...Il dégainé son téléphone et hop ! Voilà ! En deux temps trois mouvements, il m'a produit un court-métrage digne des plus grands réalisateurs hollywoodiens, avec des acteurs stupéfiants de naturel...


N'insistez pas je ne donne pas d'autographe. Ni ma couronne en feuille de cocotier. 

;-) 





vendredi 30 janvier 2015

M*E*R*C*I

Hier, j'ai reçu dans ma boite mail une collection d'adorables message en provenance des élèves de l'International School of Bruxelles (un établissement digne des campus américains les plus en pointe). 

ça, c'est juste l'entrée !
Tout le reste se passe derrière....avec des installations et des bâtiments dernier-cri, pour les élèves de 2 à 19 ans ! 





Avec leur accord, je me permets de les reproduire ici.
Merci encore à tous, j'ai été extrêmement touchée par votre initiative et par vos retours sur mon intervention. C'est la première fois que l'on me laisse entrevoir mon discours, du côté de ceux qui le reçoivent. Je suis très heureuse de vous avoir parue authentique et sincère, de vous avoir montré qu'il fallait oser, et que relever des défis nous permettait de grandir à l'intérieur de nous-même. 

Et bien sûr, merci aussi à ceux qui m'ont dit que j'étais jolie, fu fu fu. 


***********************************


Un petit bonjour de la Belgique froide et grise,

Après votre passage à l’école internationale, mes étudiants, encore sous le charme de votre venue, ont voulu spontanément ( C’ est vrai !) vous dire leur admiration.

Voilà leurs messages,  très sincères. Ils rêvent tous encore du paradis dans lequel vous vivez.

Merci encore d’ avoir fait passer un message de sincérité et de beauté.







Bonjour Madame Heurtier,

Je suis une personne qui ne lit pas beaucoup et j’apprécie un livre très rarement. Cependant, Sweet Sixteen me prouve le contraire. J’ai commencé ce livre en lisant 10 pages par jour comme un devoir pour l’école. Pourtant, je me suis vite trouvé à vouloir tourner la page d’après sans même avoir commencé la page d’avant tellement je l’appréciais et voulais savoir ce qui allait se passer. Ce livre a fait d’une pierre deux coups car non seulement le livre nous informait sur le fait réel qui s’est passé à Little Rock mais l’histoire personnelle des personnes était géniale aussi.

Cordialement,
Hector




Chère Mme Annelise Heurtier,

Votre visite a été très intéressante et nous avons infiniment apprécié que vous vous soyez déplacée jusqu’ici pour nous faire partager votre expérience.

Vous nous semblez être une personne déterminée pour réaliser ce dont vous avez envie et pour suivre et atteindre vos rêves. Même si le processus d’écriture est long et parfois décourageant, vous avez continué à passer au travers et à réaliser vos idées. Après vous avoir rencontrée, nous nous sommes rendus compte de la complexité de ce que vous faîtes, et du peu de temps dont vous disposez. On aimerait juste vous remercier du temps que vous nous avez consacré pour partager votre histoire et votre passion.

Merci beaucoup,
Cristina B., Cristina R. et Caroline




Chère Annelise Heurtier,
Nous n’avons que des compliments sur votre présentation. Vous êtes quelqu’un de très passionnée par ce que vous faites et cela s’entend dans la manière dont vous parlez de vous et de votre vie. Tout ce que vous nous avez raconté sur vos métiers divers et vos choix dans la vie sont des histoires passionnantes et nous inspirent. Nous vous trouvons hors du commun et nous avons beaucoup apprécié vos explications et votre présentation en général.
Merci,
Daphné et Philippine



Bonjour Madame Heurtier,
Avant votre visite, nous avons eu des idées préconçues sur qui vous étiez et à quoi vous ressemblez. Nous avions étés agréablement surprises par votre carrière et par votre soudaine envie d’écrire. Nous sommes admiratrices  de votre parcours et le message que vous nous avez transmis: la liberté de vivre et de faire ce qu’on veut. Merci de nous avoir transmis votre savoir- faire et d’avoir pris le temps de venir nous présenter votre livre.
Merci,
Sanna et Caroline K




Chère madame Heurtier,
D’abord, merci beaucoup d’être venue rendre visite depuis Tahiti. Quand vous êtes venue, ça nous a surprises de vous voir en réalité, ça nous a étonnées  que vous soyez  si belle et jeune, car on s’attendait à voir quelqu’un de plus âgée. La façon dont  vous avez parlé du livre nous a éclaircis sur le livre, et l’histoire qui est derrière. Votre roman a été un coup de cœur pour tous. Ça nous amusez qu'il y avait deux perspectives qui nous ont appris énormément sur l’histoire qui hante l’Amérique depuis si longtemps. On a hâte que vous écriviez de nouveaux romans!
Calliste et Lena





Bonjour Madame Heurtier,

Nous avons beaucoup apprécié votre visite et votre roman. On a trouvé que vous étiez particulièrement intéressante sur le fait de n’être pas attaché à un mode de vie spécifique. Vous avez fait tellement de choses intéressantes et semblez vraiment enthousiaste de partager vos découvertes et vos histoires.  Vous arrivez à vous engager pas seulement en relation client-vendeur avec votre public mais sur un niveau plus profond.  On voudrait vous remercier profondément d’avoir partagé vos expériences et vos pensées avec nous.

Merci infiniment de votre temps,
Diane Dupré et Philippine Duplat





C hère  M adame  H eurtier,
60 années auparavant, 9 étudiants noirs se sont apprêtés pour entrer dans un lycée de blancs.  Le janvier, 2015: vous vous êtes assise devant moi, et vous avez parlé librement devant un ensemble de personnes de toutes nationalités.  lisant votre livre,  j’ai réalisé combien le monde a changé.   J’ai beaucoup apprécié votre choix du sujet, qui m’a beaucoup touchée.  En vous rencontrant, j’ai été fascinée par votre histoire, et comment vous êtes devenue ‘écrivaine’.  Ça m’a ouvert les yeux, puisque j’ai réalisé que tout le monde pouvait devenir un écrivain publié, et que l’on ne doit pas forcement faire des études professionnelles pour atteindre ce but  – quelque chose je croyais être une vérité.  Vous m’avez inspirez à écrire, et peut- être à publier quelque chose quand je serai adulte, puisque en vous rencontrant, j’ai vraiment compris que tout le monde pourrait arriver à faire cela, et qu’il faut simplement avoir une bonne idée, et du courage.
Merci beaucoup,
Tasneem Amijee
                                   
                              

Chère Madame Heurtier,

Je voulais vous dire combien j’ai apprécié votre sincérité rafraichissante. Personnellement, je trouve qu’aujourd’hui, énormément d’auteurs se battent pour la reconnaissance en recréent une légende autour de leur écriture, qui les rendent différent des autres. D’un autre côté, certains travaillent une personnalité «publique », démontrant une insécurité concernant leur vie quotidienne, qui ne leur plaît peut-être pas.  Ils se revêtent d’un nouveau plumage, ayant l’intention de paraitre intéressement différant, mais ceci agi au contraire. Vous n’avez pas ce « alter-ego » publique- vous paraissez authentique- et nous, votre audience, en avions beaucoup profité. Avec une modestie et sincérité frappante, vous ne retombez pas dans cette catégorie, et votre livre, que j’ai beaucoup apprécié, le reflète favorablement. Je vous remercie donc d’avoir partagé votre passion avec tant d’enthousiasme, et j’attends vos futurs romans avec intérêt.

Merci,

Frédérique Oerlemans



Chere madame Heurtier,

Je vous remercie chaleureusement pour votre visite a l’école il y a quelque temps. J’ai vraiment aimé votre livre qui m’a appris énormément de choses sur la ségrégation aux Etats-Unis. J’ai trouvé que vous aviez une façon intéressante de raconter le contexte de l’écriture de votre livre, et j’ai beaucoup appris sur la vie d’un auteur. Votre vie d’auteur à Tahiti nous donne envie d’être comme vous aussi libre et créative. Encore une fois merci d’avoir pris la peine de venir dans notre école; nous ne nous sommes pas ennuyés un instant!

Agathe et Thomas




Chère Madame Heurtier

J’ai été très content de vous voir et de vous écouter parce que je vous imaginais plus compliquée mais en fin de compte vous étiez très simple et vous aviez une histoire complexe dans le sens que vous êtes très passionnante. Je vous imaginais beaucoup plus vieille mais quand je suis rentré, j’ai vu une femme ravissante avec une voix forte. J’ai lu “Sweet Sixteen” et quand je vous entendais vous aviez une voix similaire à celle de Grace. Je suis enchanté que vous soyez venue nous voir.  

Merci                                                                                       Loïc Dondeyne




Bonjour Madame Heurtier,

Votre speech pendant la visite à ISB nous a tellement marqué qu’on a décidé de vous écrire en ce jour. J’ai été très heureux de vous rencontrer car j’ai pu entendre une discussion très élaborée par rapport à votre roman “ Sweet Sixteen”. Le roman m’a touché car je suis très intéressé par le sujet de la ségrégation dans l’histoire américaine, particulièrement à Little Rock. Votre décision d’écrire un roman qui n’a jamais été fait est très courageuse et originale. Je vous remercie de votre visite et je serai très content quand votre prochain roman sort.

Merci,
Inigo et Steve



Chère Mme Heurtier,

Votre livre, Sweet Sixteen, a changé notre point de vue sur la ségrégation et nous a éduqués pour mieux comprendre la situation historique. Je trouve que les personnages de Molly et Grace, et surtout celui de Grace, montrent que la ségrégation n’était pas un problème simple, mais quelque chose de plus complexe. Votre livre nous a  aussi montré que tous les ‘’blancs’’ de l'époque ne détestaient pas les “noirs’’, et que beaucoup étaient compatissants et pleins d’empathie comme Grace. Je voudrais vous remercier d’être venue présenter à notre école.  Votre présentation nous a beaucoup plu et nous étions très intéressés d’apprendre tout ce que vous saviez.
Merci beaucoup d’être venue,

Anya et Pablo




Annelise Heurtier,      
                                  
Bonjour, nous avons bien apprécié que vous ayez  consacré un peu votre temps pour nous expliquer comment vous avez écrit vos romans. Merci d’avoir répondu à nos questions sans hésitation et avec beaucoup de détails. Grâce à votre présentation,  vous nous avez éclaircis sur l’écriture de vos romans et votre vie d’auteur. Aussi, grâce à votre roman « Sweet Sixteen »  vous nous avez beaucoup appris sur le sujet de la ségrégation en Arkansas.  Je trouvais que l’histoire était bien écrite et je trouvais que,  d’avoir écrit  le roman avec les deux points de vue, d’une “blanche et d’une noire”, on a pu voir quelles étaient les pensées des deux communautés. Merci encore d’être venue et j’espère que vous continuerez à écrire des romans aussi intéressants.

-Anatole et Galien



Chère madame Heurtier,

C’était un immense plaisir de faire votre connaissance, nous nous sentions très chanceuses que vous ayez fait le trajet de Tahiti jusqu’ici, et nous avons beaucoup apprécié votre visite. C’était intéressant de voir le processus de création de Sweet Sixteen. Le roman est un vrai coup de coeur. Nous avons beaucoup apprécié la façon dont vous avez utilisé le point de vue de deux personnages pour raconter des évènements historiques. On pouvait vraiment voir des perspectives très différentes. On vous remercie pour votre visite.

Meilleurs vœux,

Annelore et Douceline.





Chère Mme Heurtier,

Tout d’abord, je voulais vous remercier pour votre passionnante présentation, et pour avoir parcouru 16000 km de Tahiti à Bruxelles. Quand j’ai lu votre livre, Sweet 16, j’ai pensé que l’auteur, une personne qui pouvait expliquer un évènement si complexe avec un style assez simple, devait être quelqu’un qui était très passionné par l’histoire. Mais après avoir assisté à votre présentation, j’ai réalisé tout ce qu’il fallait pour écrire un livre aussi bon que le vôtre était un auteur très talentueux, comme vous. J’ai trouvé que votre histoire, et votre processus d’écriture, étaient tous les deux très prenants. Finalement,  je voulais vous dire que  je vous trouve très courageuse pour avoir déménagé à Tahiti et que je connais la difficulté de vivre dans un pays étranger même si c’est souvent une expérience gratifiante. Je tiens à vous remercier encore une fois d'être venue et de nous avoir raconté votre histoire captivante.

Theo Schmidt