Invitations, rencontres scolaires : prochaine présence en métropole du 18 juin au 8 août 2014.
En dehors de ces dates : me contacter (heurtier@gmail.com) pour évaluer la faisabilité d'un retour / ou
visioconférences (Skype).

vendredi 25 juillet 2014

Combien faut-il de terre à un homme ?





A l'été 2011, en vacances dans la maison d'Opio, j'étais littéralement tombée en amour pour cette nouvelle acide et sombre de Tolstoï, et, avec ma petite blondinette toute neuve blottie dans l'écharpe, je m'étais mise en tête de l'adapter en album. 
Trois ans plus tard, voilà enfin cet incroyable texte mis en images par Raphael Urwiller, du duo Icinori, des artistes fabuleux que je vous invite à découvrir sur leur site ici ou dans une interview



Voici un aperçu de leur travaux :




copyright Icinori 





copyright Icinori




Je suis plus que ravie de cette collaboration avec les éditions Thierry Magnier. 
Merci à Angèle Cambournac pour sa confiance. 



copyright Thierry Magnier 





Sur son lopin de terre de l'ouest sibérien, le paysan Pacôme vit avec sa femme et ses trois enfants.
Chaque matin, aux heures blanches et glacées, Pacôme chausse ses larges bottes et s’en va travailler. Il n’est pas riche, mais sa famille ne manque de rien. Le feu crépite souvent dans la cheminée et à l'heure du déjeuner, l’odeur du bortsch flotte dans l’isba.
Cependant, dans son petit champ balayé par les vents, Pacôme se sent à l'étroit. Son cheval a besoin de galoper et sa vache trouve toujours le moyen d’aller brouter l’herbe du voisin.

"Si seulement j'avais plus de terres" soupire-t-il en regardant par delà la clôture, " je pourrais être tout à fait heureux".  






mardi 8 juillet 2014

Misaotra

Je crois que c'est la première fois qu'un prix aussi "exotique" est décerné à l'un de mes livres : Sweet Sixteen a remporté une 7° récompense, le Prix Ravinala du livre voyageur, au collège Françoise Dolto de Madagascar ! 

Dans la catégorie 3°, les autres livres en lice étaient :
Max de Sarah Cohen-Scali

- Amour mortel de Gilles Abier
- La vraie couleur de la vanille de Sophie Chérer
- Le coeur n'est pas un genou que l'on peut plier de Sabine Panet




Misaotra à tous les votants !





 

jeudi 3 juillet 2014

Vivement la 30ème !

C'est tout de même un peu fou, cette aventure Sweet Sixteen !

Aujourd'hui, je viens d'apprendre que le roman est sélectionné pour la 27° et 28° fois, dans le cadre de deux nouveaux prix littéraires :

- Le Prix Paul Langevin 2014/2015 (académie de Nice)

- Le concours de lecture " Les goûts et les couleurs 2014/2015" (académie de Rennes)


Il vient également de faire sa rentrée dans les bacs de France Loisirs, qui a acheté les droits et qui le recommande chaudement :

"Une histoire incroyable, vue et racontée des deux côtés d’un monde qui devrait être uni. D’une part le regard de Grâce, une jeune bourgeoise blanche, et de l’autre côté Molly, une adolescente noire… Un livre inoubliable inspiré de faits réels, à lire absolument, parents comme ados"



Alors si j'atteins les 30 sélections je paye l'apéro !



Bon OK là c'était à Bora-Bora mais on peut toujours le prendre là-bas, l'apéro, n'est-ce pas ...

jeudi 26 juin 2014

De Villiers jusqu'en Vendée

Cette semaine, j'ai testé pour vous....les rencontres scolaires pendant les grèves de train et d'avion !
Allez, pas mal de stress et d'interrogations- quand reverrais-je de mon petit village, fumer la cheminée et brailler mes deux enfants- , mais au final, de simples retards et pas d'annulation, ouf !


Lundi, je suis donc allée à Villiers le Bel rencontrer les élèves des collèges Jeanne d'Arc et Saint Joseph.
Une rencontre très sympathique, avec pique-nique champêtre et jeu de questions/réponses dans le CDI. Bravo et merci à tous les élèves pour leur enthousiasme et leur sympathie ! Une mention spéciale à ceux qui ont joué une petite saynète tirée du livre, devant toute l'assemblée. Un exercice pas forcément évident !




Mardi et mercredi, j'ai bravé le mouvement de protestation des aiguilleurs du ciel et me suis envolée pour la Rochelle - sans garantie de retour, selon l'hôtesse qui m'a enregistrée....j'avoue que j'ai hésité 5 minutes ! -.
Là-bas, deux professeurs extra m'attendaient à 22H pour m'emmener à Fontenay le Comte, une ville charmante située à une cinquantaine de kilomètres de La Rochelle.

Le lendemain matin, les élèves de la section européenne anglais du collège Saint Joseph m'ont accueillie avec un  incroyable petit-déjeuner préparé par leurs soins :

 
 
Crazy, isnt'it ?
 
 
 
 
Ensuite, ils m'ont montré les travaux qu'ils avaient réalisés à partir de Sweet Sixteen. Depuis la production graphique (d'après Norman Rockwell) au résumé détaillé en passant par les recherches approfondies sur les lois Jim Crow, les présidents des Etats-Unis impliqués dans cette période et les grands acteurs de la marche pour le mouvement des droits civiques, tout y est passé ! Un immense bravo à tous ! J'ai été épatée !
 
 
 
 
Ensuite, nous avons joué au Juste Prix pour gagner un exemplaire dédicacé de Sweet Sixteen :
 
Non je rigole, c'est juste moi qui aime prendre des poses parfaitement ridicules
 
 
 
 
 
 
 
Ensuite, disais-je donc, je me suis pliée au traditionnel jeu de questions -réponses ! J'espère que je n'ai pas parlé trop vite et que j'ai été claire, parfois j'ai l'impression que je m'emballe un peu....
 
 
 
 



 



Alors, c'est pas des élèves de compet', ça, hein ?








 
Pour finir, à la demande générale, j'ai sorti ma jupe en feuilles et je suis montée sur la table pour faire une démo de Tamuré...
Non, je plaisante ( quelle boute- en- train cet auteur), mais j'ai tout de même montré quelques images de Polynésie tirée de mon blog personnel ! Le ministère du tourisme tahitien devrait me décorer. Ou m'offrir un A/R par an vers la métropole, sinon.
 
 
Bref, j'ai passé un séjour extra en Vendée, grâce à l'enthousiasme des élèves ( ça m'aurait presque donné envie de devenir prof, c'est dire !), au charme de Fontenay le Comte (allez-y !) et surtout à la gentillesse et la bonne humeur des professeurs qui m'ont reçue si chaleureusement. Je connais une prof d'anglais que j'aurais adoré avoir en cours !
 
 
Merci à tous et bonnes vacances estivales ! Je reviens quand vous voulez -enfin, sauf les jours de grève.
 
 
 


mardi 10 juin 2014

Un sixième prix pour Sweet Sixteen

Cette semaine, Sweet Sixteen (Casterman, 2013) a été distingué lors du Festival du livre de Cherbourg-Octeville 2013-2014, en remportant le prix dans la catégorie 5°/4°, avec le roman  de Thomas Lavachery, "Bjorn le Morphir" (EDL, 2004). 
Ce sont plus de 4000 collégiens et lycéens de l'académie de Caen qui ont voté. Bravo à eux, et merci !