J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mercredi 23 avril 2008

Un samedi de chien (Milan Presse, mai 2008)

"Un samedi de chien" est une petite histoire parue en mai 2008 dans le mensuel "Moi je Lis" (Milan Presse). Les illustrations sont de Zelda Zonk.







C'est une histoire sans prétention, juste... rigolote ;-) Il n'y a pas vraiment de message à l'adresse des enfants (si ce n'est, peut-être, ce qu'implique le fait d'être responsable de quelque chose, en l'occurence, un animal) . Dans cette histoire, Adrien doit garder le caniche adoré de la tante Aglaé....

Voici le premier chapitre

Tout a commencé par un coup de téléphone, un vendredi soir, alors que je lisais ma BD préférée. Quand maman a décroché, j’ai essayé de deviner qui était à l’autre bout du fil. Pendant un moment, j’ai eu peur que ce soit la maîtresse, à cause de cette histoire de bagarre, à la récré.Ce qui n’aurait vraiment pas été chouette de sa part, parce qu’après tout, ce n’est pas moi qui avait commencé.Bref, j’ai vite compris que ce n’était pas la maîtresse, mais la tante Aglaé. Ce qui est au moins 10 fois pire.
La tante Aglaé habite seule dans une maison qui ressemble à une boite de bonbons. Il y a du rose et du doré partout et puis des tas de trucs qui ne servent à rien et qu’il ne faut toucher sous aucun prétexte. C’est pénible, on n’a rien le droit d’y faire, des fois que l’on casse ou salisse quelque chose.
Quand je dis qu’elle habite seule, ce n’est pas tout à fait vrai. D’ailleurs, si elle m’entendait, elle en ferait une attaque! Aglaé habite avec Prince Hubert, qui, selon elle, est la compagnie la plus distinguée et la plus chic de toute la terre. En fait, Prince Hubert n’a pas vraiment de couronne ou de château, car Prince Hubert est…un caniche. Le genre de petit toutou blanc et frisé avec une coupe très élaborée qui lui fait comme des pompons au bout des pattes. Le genre surtout ridicule, quoi. Et puis, je vous demande bien à quoi ça sert d’avoir un chien si on ne peut ni jouer avec lui dans le jardin, ni courir dans les flaques d’eau!
Bref, la mauvaise nouvelle, dans tout ça, c’est qu’après avoir raccroché, maman m’a annoncé, l’air mi-ennuyé, mi-amusé :
- Adrien, demain, Aglaé te confie son chien adoré !



2 commentaires:

Casatribu a dit…

Nous, on a adoré ! Pour les lecteurs de 7 à...35 ans !

Casatribu a dit…

On a adoré ! Pour les lecteurs de 7 à ...35 ans ! Continue, Annelise, on se régale de tes histoires.