J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mardi 10 novembre 2015

Un peu de soleil et de percussions dans la grisaille de novembre !

Voilà ! Depuis quelques jours, "Danse, Hinatea !", mon dernier-né est en librairies ! 

Voici la présentation de l'éditeur, la très belle maison Au vent des îles (chez eux, lisez - entre autres-  la trilogie de Célestine Hitiura Vaite  : L'arbre à pain, Frangipanier et Tiare, une réussite absolue, traduite en plus de 10 langues et qui vous plongera directement dans la vie quotidienne polynésienne, avec drôlerie et sensibilité...Un de mes meilleurs souvenirs de lecture !)

« Danse, Hinatea ! » est une tranche de vie polynésienne, celle d’une petite fille qui se prépare à ses premiers examens de danse tahitienne. Inquiète à l’idée d’affronter cette épreuve, Hinatea décide de recourir à l’aide de son arrière- grand-mère, ancienne danseuse de talent. Grâce à la malice et à la sagesse de cette dernière, Hinatea apprendra que la réussite ne se nourrit pas de magie ou de hasard, mais bien de travail et de confiance en soi.
Superbement mis en image par les aquarelles d’Elice, « Danse, Hinatea !» est un clin d’œil à tous ceux et celles, qui, un jour, ont eu à se transcender pour donner le meilleur de soi. C’est aussi une manière de mettre en lumière la danse traditionnelle ou Ori Tahiti, miroir de l’identité culturelle polynésienne, dont elle est l’un des principaux vecteurs.


Les illustrations sont d'Elice, avec qui j'avais déjà travaillé pour Bertille au chocolat (Alice Editions). Elle n'est jamais venue en Polynésie et s'est donc énormément documentée pour pouvoir rendre toute la beauté et la chaleur de nos îles...Nous lui avons même envoyé des photos des musiciens et des locaux du Conservatoire pour que l'ensemble soit le plus réaliste possible ... Un petit clin d'oeil à la super équipe de professeurs et de musiciens !
Elice, j'espère qu'un jour tu viendras voir tout cela en vrai ! Et peut-être même que tu apprendras à réaliser le fameux déhanché polynésien ^^













Les habitués du Conservatoire artistique de Polynésie française reconnaîtront Roger et son orchestre traditionnel :-) 



1 commentaire:

Élice a dit…

Hihi, j'y compte bien ! (venir à Tahiti ET avoir un déhanché comme le tien !). Je ne suis pas si loin que ça géographiquement, finalement...