J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mardi 21 août 2012

Deux chroniques sympathiques

Que je n'avais pas encore eu le temps de copier ici (vacances...des enfants obligent)

1/ sur notre "On n'a rien vu venir" :

http://xian-moriarty.over-blog.com/article-on-n-a-rien-vu-venir-109022761.html

http://www.clementinebeauvais.com/fr/wp-content/uploads/2012/01/couv-on-na-blog.jpg

Critique :
Il n’y a pas à dire, ce livre est un excellent livre pour enfant. Un adulte trouvera peut-être les histoires un peu simplistes et rapides, mais les textes sont parfaits pour un jeune public.

 Le livre propose donc sept nouvelles (écrites uniquement par des femmes) qui mettent en scène des enfants d’une dizaine d’années face à l’arrivée au pouvoir d’un régime autoritaire. Tous proposent une manière de s’opposer ou de fuir ce type de régime.
Les auteures ont vraiment évoqué toutes les différentes catégories de populations : les gens de couleurs, les « hippies », les handicapés, les homosexuels. Chacun, avec ou sans leurs parents, prennent la mesure des choses et à leur manière résiste : ne plus écouter ses parents, apprendre la musique avec son père, s’amuser avec les affiches du Parti de la Liberté.
Car là est aussi le principal sujet de ce roman : apprendre aux jeunes à résister. Il est important pour moi, surtout avec la première nouvelle, que les parents ne sont pas ceux qui ont toujours raison et que la politique (même à leur échelle) les concerne. Ce livre est aussi très bien pour cela, car il ne met pas un conflit Droite/Gauche.
Il y a aussi la question : comment en est-on arrivé là ? Les textes reprennent à chaque fois cette phrase. Les enfants, spectateurs des électeurs et souvent exclu des conversations à caractères politiques, ne comprennent pas les pourquoi des comment.

Certes histoires m’ont beaucoup plus touché que d’autre, mais je les ai toutes trouvé d’une grande justesse.
La lecture se fait très rapidement pour un adulte (moins d’une heure) : l’écriture est juste, les sujets divers, les points de vue différents, les manières de résister multiples.

Ce petit livre est vraiment excellent et je ne peux que chaudement le recommander à tous les parents, mais également aux adultes !





2/ Sur le carnet rouge  (bon allez après, j'arrête, ça devient un peu répétitif), ici 


Marie, lycéenne, vit avec sa mère dans la banlieue de Lille. De ses origines elle ne sait rien, ses grand-parents sont morts et sa mère ne veut jamais parler de son passé. Sa chevelure brune et ses yeux noirs sont le seul héritage de son passé. Jusqu'au jour où un mystérieux homme lui donne un carnet rouge qui semble appartenir à sa grand-mère. Marie découvre alors une part de son histoire qu'elle n'aurait jamais imaginée.

Voici un roman jeunesse passionnant mais aussi un témoignage bouleversant sur la condition des Kumaris au Népal. Ces jeunes filles que l'on vénère car elles sont la réincarnation d'un dieu. Jusqu'au jour où elles deviennent impures... Alors elles sont abandonnées sans bagage, ni éducation dans la nature... Un roman passionnant et émouvant sur la quête d'identité qui se lit d'une traite. 

Aucun commentaire: