J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mardi 11 décembre 2018

Tournée en Autriche

Cette année, j'ai eu la chance et l'honneur d'être l'auteure choisie pour le Prix de la critique des lycéens Autrichiens.  


Ce prix est organisé par l'Institut Français. Voici ce qu'ils en disent sur leur site : 

Pour la quatrième fois, l’Institut français d’Autriche propose le concours littéraire Prix de la critique des lycéens autrichiens, avec le soutien de ses partenaires : le Ministère fédéral de l’Education, de la Science et de la Recherche (BMBWF), l’éditeur Ernst Klett Sprachen Verlag et la société culturelle franco-autrichienne de Styrie. Les élèves vont pouvoir rencontrer un auteur francophone, découvrir son œuvre et se plonger dans la peau d’un critique littéraire !
Pour l’édition 2019, nous avons le plaisir d'inviter Annelise Heurtier dont les trois livres suivants seront soumis à la lecture critique des jeunes Autrichiens :
  • Envole-moi, Casterman, 2017
  • Le carnet rouge, Casterman 2017
  • Là où naissent les nuages, Casterman 2015
alt


A la mi-novembre, je suis donc partie pour une grande tournée d'une semaine en Autriche. 


Merci à Marie-Christine de l'Institut Français, qui a été mon "chauffeur" et accompagnatrice pour ces longues heures de voiture...Merci également à tous les professeurs pour leur dynamisme et leur envie de transmettre notre belle langue ! 


Petit retour en images sur cette semaine fatigante mais intense : 




Mon "hôtel" à Vienne : l'Ambassade de France ! 







 J'ai beaucoup aimé l'ambiance des lycées autrichiens, que les élèves s'approprient comme un "3° lieu". Exemple représentatif, ils ôtent leurs chaussures en entrant et portent des pantoufles, ou restent en chaussettes...Ce n'est pas grand chose, mais à l'inverse, je pense à toutes ces classes que j'ai visitées en France et dans lesquelles certains élèves s'assoient avec leur manteau et leur sac sur le dos...Cela ne traduit pas la même approche vis-à-vis de l'institution...









Il n'y a pas de cantine (puisque la plupart des cours finissent à 14h au plus tard), mais des snacks dans lesquels les élèves peuvent s'acheter ...des cochonneries. Pour le coup, c'est assez incompréhensible. 









Au CDI, on peut acheter des livres d'occasion !







Pour les devoirs et les travaux de groupe, on trouve des tas d'endroits sympas...Ici, une sorte de plate-forme ferme et moelleuse à la fois, sur laquelle on peut travailler vautré :-) Il parait que les élèves adorent. 








La beau toit-terrasse de la Fac de Salzbourg






Et enfin la foire de Vienne, juste avant de filer pour l'aéroport et découvrir que mon avion avait été supprimé. Heureusement, j'ai une attachée de presse fantastique qui m'a sauvée et permis de rentrer dans mes pénates. Merci Angèle ! 




Aucun commentaire: