J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



vendredi 25 juillet 2014

Combien faut-il de terre à un homme ?





A l'été 2011, en vacances dans la maison d'Opio, j'étais littéralement tombée en amour pour cette nouvelle acide et sombre de Tolstoï, et, avec ma petite blondinette toute neuve blottie dans l'écharpe, je m'étais mise en tête de l'adapter en album. 
Trois ans plus tard, voilà enfin cet incroyable texte mis en images par Raphael Urwiller, du duo Icinori, des artistes fabuleux que je vous invite à découvrir sur leur site ici ou dans une interview



Voici un aperçu de leur travaux :




copyright Icinori 





copyright Icinori




Je suis plus que ravie de cette collaboration avec les éditions Thierry Magnier. 
Merci à Angèle Cambournac pour sa confiance. 



copyright Thierry Magnier 





Sur son lopin de terre de l'ouest sibérien, le paysan Pacôme vit avec sa femme et ses trois enfants.
Chaque matin, aux heures blanches et glacées, Pacôme chausse ses larges bottes et s’en va travailler. Il n’est pas riche, mais sa famille ne manque de rien. Le feu crépite souvent dans la cheminée et à l'heure du déjeuner, l’odeur du bortsch flotte dans l’isba.
Cependant, dans son petit champ balayé par les vents, Pacôme se sent à l'étroit. Son cheval a besoin de galoper et sa vache trouve toujours le moyen d’aller brouter l’herbe du voisin.

"Si seulement j'avais plus de terres" soupire-t-il en regardant par delà la clôture, " je pourrais être tout à fait heureux".  






1 commentaire:

Sardine a dit…

Merveilleux !
Leur travail est sublime !
J'ai hâte de découvrir ton album (tu t'en doutais déjà, hein ? ^^)