J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



samedi 2 octobre 2010

I Love mes cheveux !

J'ai lu dans le Nouvel Obs (ou je ne sais plus où) un article édifiant sur le racisme....anti-roux. Réseaux sociaux aidants, on assiste, selon le journaliste, à une recrudescence du phénomène.
Vous allez me dire que ce n'est pas nouveau et vous aurez raison....Dès l'antiquité, avec Seth Typhon, le frère d'Osiris (un type pas tellement fréquentable), ça commençait mal pour notre pomme. Il y a aussi Mars, le dieu de la guerre, qui souvent est représenté avec une tignasse rousse.
Ensuite, il y a eu Esaü "celui que Dieu a haï", qui était le frère de Jacob et dont la Genèse nous raconte qu'il avait fait une connerie dont je ne me souviens plus, mais qui devait être sacrément grosse pour que Dieu ne la lui pardonne pas. Pour couronner le tout, ce vilain Esaü était "roux, tout velu comme une fourrure de bête".
De fil en aiguille, à cause de ces deux là et de bien d'autres, l'idée est devenue courante que les roux étaient par nature méchants, violents, sanguins et tout le tintouin. On le trouve noir sur blanc dans un texte du 13° siècle : "il est impossible de trouver un roux pacifique. Ils sont tous violents, j'en ai la preuve effective".

De toute façon, à cette époque, les roux étaient suspectés d'entretenir commerce avec le diable, la preuve, sinon, hein, pourquoi leurs cheveux auraient-ils eu la couleur des flammes ?
Sans blague quand même, il parait que pendant l'Inquisition, plus de 20 000 femmes finirent au bûcher à cause de leurs cheveux et de leurs tâches de rousseur.

Bon, je vais m'arrêter là parce que sinon j'en ai pour l'après-midi. Or, si les siestes des enfants de 3 ans duraient suffisament longtemps pour qu'on ait le temps de ranger la maison, étendre le linge et écrire un article ch*adé sur son blog, ça se saurait, hein.


Bref, je reviens à mes moutons. Il parait donc qu'il y a des groupes anti-roux sur facebook. Au Canada, un charmant adolescent plein de neurones a même lancé un groupe visant à faire du 20 novembre la "journée nationale des coups de pieds aux roux" (c'en est presque drôle). Le truc a dégénéré et il me semble que le mioche a fini au poste (interrogé, si ça se trouve, par un flic roux et énervé, arf arf arf (pléonasme, si vous avez suivi)).

Alors voilà, tout ça pour dire que certes, il y a bien plus grave dans la vie et sur cette terre, on est d'accord, mais quand même, cela m'a donné envie d'écrire un petit texte là dessus. Pas sur facebook ou sur ce charmant bambin qui doit avoir le QI d'une poutine, mais sur le fait qu'il n'est pas forcément évident quand on a les cheveux roux d'être assez fort pour surmonter la connerie de certains ( lire "le têtard", de Claude Lanzman).
Je ne vais pas m'étendre ici sur les raisons psy qui expliquent généralement l'attitude de ceux qui ont l'impression d'exister en rejetant les autres (qu'ils soient roux, juifs, noirs, gros, moches, pauvres, blondes, mal habillés, roms, vieux, jeunes...enfin ce que vous voulez puisque tout est prétexte à stigmatisation). Tiens d'ailleurs, ça me fait penser à hier soir, une scène vue en allant au resto : deux abrutis qui jetaient des petites boules de gateaux apéros sur un pauvre clodo qui n'avait rien demandé (j'espère au moins qu'il a pu les manger). Faut vraiment être c*n et mal dans sa peau pour faire ce genre de trucs.

Mon texte à moi met en scène une petite fille qui s'appelle Leïlou et qui a les cheveux roux.

J'aimerais bien trouver une maison pour l'accueillir, parce que s'il pouvait aider certains enfants qui doutent à se sentir mieux, je serais vraiment contente et j'aurais vraiment l'impression que mes livres servent à quelque chose (d'autre que m'auto-satisfaire, bien entendu).

Parce que j'ai de la chance : j'adore mes cheveux et je ne les changerais pour rien au monde.


edit : merci à Sophia pour son illustration avec le clip Born Free de MIA (censuré sur youtube), réalisé par Romain Gavras.
On en pensera ce qu'on veut, provoc' quasi pornographique - au figuré- et vide de sens, teaser pour son prochain film (2 roux qui fuient en Irlande) ou clip choc à message....il n'en reste pas moins que c'est assez violent....et que cela déclenche les passions !

http://www.rue89.com/2010/04/27/born-free-le-clip-choc-de-mia-realise-par-romain-gavras-149240-0

4 commentaires:

Sardine a dit…

Ben si une sieste, ça suffit pour écrire un article édifiant sur son blog, tu vois!
Et vivement que cette histoire-là voit le jour!

Aurélie J-B a dit…

On croise nos doigts de bruns pour toi!!!!!!!! :-)

Anonyme a dit…

Tres tres belle histoire et c'est important pour les enfants qui souffrent de leurs cheveux de lire une histoire comme celle la.
Les enfants sont tellements méchants parfois entre eux..

Gros bisous
Pauline

- Annelise Heurtier- a dit…

Merci Pauline !!