J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



lundi 30 juin 2008

Bravo Aurore et moi ! On a remporté le Prix des Embouquineurs !


Toujours pour Sidonie Quenouille...Ben voilà, c'est tout ce que je voulais dire !

vendredi 20 juin 2008

Allez, je vous en copie-colle un morceau...(en vert, puisque c'est la couleur de l'espoir !)

Ce matin-là, Serpolette, princesse du Royaume de Kosmopole, comprit tout de suite que quelque chose ne tournait pas rond au Château. Un drôle de brouhaha l’avait réveillée, et pourtant, ce n’était ni le jour du Fabuleux Tournoi de Lancés (de poêles à frire), ni celui de la Course Mensuelle des Escargots Royaux.
En ouvrant l’œil dans son hamac royal, la princesse fut tellement surprise qu’elle perdit l’équilibre (et ping, se cassa la figure sur le parquet).
- Nom d’un trombone en guimauve, j’ai la berlue ! Qu’est ce qui s’est passé dans ma chambrette ?
se dit-elle en cherchant ses lunettes …avant de se rappeler que ça ne servait à rien, puisqu’elle n’en portait pas.
Sa superbe armoire à pois n’était plus là. Autour de la table, plus de jolies chaises à paillettes. Plus de tapis, plus de rideaux ! Plus de colliers, plus de souliers hauts…même ses vieilles espadrilles avaient disparu ! Ce qui était bizarre, par contre, c’est qu’on avait touché ni à sa console de jeux en or, ni à sa collection de tablettes de chocolat !
Serpolette décida qu’elle devait être en train de rêver. Elle se recoucha donc et ferma les yeux pour reprendre la journée à zéro.1,2,3 ! Elle ouvrit prudemment un œil...puis l’autre. Zut et re – zut : elle ne rêvait pas.
Elle n’y comprenait rien de rien. Un voleur qui aurait embarqué ses espadrilles, laissé sa console et qui n’aimait pas le chocolat, ça n’existait pas !

Bonhomme patate...

Ca y est ! j'ai terminé le texte pour notre album. Aurore va s'attaquer aux illustrations et ensuite, on s'attelle à la recherche d'un éditeur assez perspicace pour réaliser qu'il va devenir (encore plus) célèbre grâce à cet album génialissime que les enfants du monde entier vont s'arracher....
Comment ça, j'ai plus qu'à m'auto-éditer ?

Bon sinon, cet album ne s'appelera pas "bonhomme patate" (ouf), c'est juste une expression (du jargon des illustrateurs) qu'Aurore vient de m'apprendre...alors comme je suis partageuse, je vous transmets l'information, des fois que ça vous fasse gagner chez Julien Lepers. Pour votre culture personnelle, donc, il s'agit de dessins très grossiers qui servent au début, pour le découpage d'un texte...

dimanche 8 juin 2008

Remise des prix Revues Nathan

Le 24 juin aura lieu la remise des "prix des revues Nathan". Sidonie Quenouille a remporté le 2° prix, catégorie Romans.

Le Prix des Lecteurs JDI 2008
Comme chaque année,le Prix des Lecteurs JDI - “Sélection 7/11 ans” vient d’être décerné par notre jury littéraire, composé de 30 classes d’école élémentaire. Nous sommes heureux de vous présenter les cinq ouvrages récompensés. Nous remercions chaleureusement les élèves et leurs enseignants qui ont partagé, durant plusieurs mois, cette aventure littéraire afin de départager les 12 livres en compétition. Nous vous donnons rendez-vous à l’automne, pour découvrir la sélection du Prix des Lecteurs JDI 2009 !
Catégorie Album
1er prix
La Panthère Blanche, de Jackie Morris, Gautier-Languereau, 2007, 163, 8-11 ans. L’HISTOIRE : La panthère blanche, gardienne d’une vallée himalayenne, sent sa fin venir et attend son successeur. Elle le trouvera en la personne d’une jeune enfant, à qui elle offrira tous ses secrets…
LE MOT DU JURY : “L’histoire est magique, un peu triste, mais pleine de vie. Nous avons la sensation de plonger dans les illustrations, car elles sont grandes et magnifiques ; les couleurs sont très belles.” La classe de CE1 de Gaëlle Duray, école Daumesnil.
2e prix
Pourquoi personne ne porte plus le caïman pour le mettre à l’eau?, de Blaise Cendrars, ill. de Merlin, Le Sorbier, 2007, 13,503, 6-8 ans.
L’HISTOIRE : Un chasseur généreux porte au milieu de la rivière un caïman et ses quatre petits. Il devient alors la proie des bêtes affamées…
LE MOT DU JURY : “Mes élèves ont beaucoup aimé cette histoire, même s’ils ont avoué trouver la fin un peu triste. Les changements de taille et de forme des caractères, au fil des pages, ont stimulé leur lecture.” Nicolas Baron, enseignant de cycle 3 à l’école primaire de Beauvoir-en-lyon (76).

Catégorie Roman
1er prix
Le Miraculeux voyage d’Édouard Tulane, de Kate Di Camillo, ill. de Bagram Ibatoulline, trad. de Sidonie Van Den Dries, Tourbillon, 2007, 12,953,8-11 ans.
L’HISTOIRE : Propriété de la jeune Abilène, Édouard Tulane est un lapin de porcelaine orgueilleux et indifférent aux autres. Il va bientôt quitter sa vie de confort et d’égoïsme… LE MOT DU JURY : “La lecture de ce roman fut presque magique. La classe a adoré les nombreux rebondissements du récit. Beaucoup ont apprécié les différentes personnalités que ce héros de porcelaine doit endosser au fil de son voyage.”Véronique Bruneau, enseignante de CM2 à l’école Jean-Jaurès d’Ermont (95)
2e prix ex aequo
Le Marchand de glace à la vanille, de Kochka, ill. de Violaine Leroy, Nathan, 2007, 5,503, 6-8 ans.
L’HISTOIRE : Il y a fort longtemps, deux fées ont conféré l’immortalité au jeune Jiguzavey, à la condition qu’il fabrique ad vitam aeternam des glaces à la vanille pour la joie des enfants. Un jour, la petite Olga entre dans son échoppe…
LE MOT DU JURY : “Nous avons choisi ce livre parce qu'on aime les glaces, que c’est une histoire d’amitié à la fois drôle et romantique.” Sophie Ferraro, enseignante de cycle 3 à l’école de Charnay-Le-Bourg (69).
Sidonie Quenouille, d’Annelise Heurtier, ill. d’Aurore Petit, Le Rouergue, 2007, 63, 6-8 ans. L’HISTOIRE : Le jeune Adrien, qui se faisait tirer du lit pour aller en classe, est désormais le premier levé. La toute nouvelle institutrice, Sidonie, et ses méthodes très originales n’y seraient-elles pas pour quelque chose…
LE MOT DU JURY : “Les élèves ont aimé ce livre, dont l’intrigue se déroule dans un environnement qui leur est très familier, et qui est dépeint avec humour par l’auteur. Et puis ce roman montre que l’on peut se sentir bien à l’école !” Elvina Dollé, enseignante de CM2 à l’école de la rue Tandon, à Paris.

source : http://www.jd2i.com/actualites/default.asp?num=1028

mercredi 4 juin 2008

Rencontre à l'école du Petit Defend

Une saynète réalisée par la classe de CE2...notez le petit inspecteur à la grande cravate et l'institutrice avec d'énooooooooormes lunettes vertes en papier maché !

Zut, la photo n'est pas dans le bon sens :-/ Mais si vous tournez la tête, vous verrez que ce sont des titres de chapitres proposés par les élèves !




lundi 2 juin 2008

Dernière classe, samedi 1 juin


Les élèves de l'Ecole Turcan de Fréjus (qui ont un directeur très rigolo, pas comme madame Moulineau !), et moi, au milieu...si si, cherchez bien !

Oui, je sais, y'en a qui sont presque aussi grands que moi...et c'était des CE2.....

Paul a trouvé une nouvelle amoureuse


Susie Morgenstern en personne !



Il s'est produit un truc incroyable lors du dernier diner à l'hôtel, vendredi soir...Alors que j'entamais ma 4° cuillèrée d'une divine glace au citron biscuitée, j'expliquais à Susie - qui habite à Nice- que du côté de Nicolas, tout le monde était nicois depuis plusieurs générations déjà...J'ajoute d'ailleurs que le grand-père de Nicolas, Jean Onimus, était écrivain et philosophe quand elle me dit avec son superbe accent :
"Nooon ? Jean Onimus ? Nicolas est le petit-fils de Jean Onimus ? "
Et oui, Grand-Papa était le directeur de thèse de Susie quand elle était à la fac de Nice...Le monde est petit, n'est-ce pas ? En rentrant dans ma chambre, je raconte ça à mon bien-aimé (il s'était dévoué pour garder le babydoux pendant le diner)...qui était à la fois très heureux et très malheureux, venant de se rendre compte qu'il ne pourrait pas le raconter à Grand-Papa...

Quelques travaux des élèves rencontrés





Des dessins, des dessins, encore des dessins...Notez la Sidonie Quenouille noire...J'ai adoré !

Le prix de l'Esterel en images







Il y avait beaucoup de monde ....et on a échappé de peu à la pluie...



Ci dessous,de gauche à droite, les 4 participants au Prix Romarin (romans) :

Jean-Charles Sarrasin (illustrations) Susie Morgenstern (texte) pour le "Camping des Fées"

ben...moi (textes) pour "Sidonie Quenouille"

Gwen Keraval (illustrations) pour "Lydia et l'aquarelliste"





Et ci -dessous, les participants pour le Prix Lavande (albums)


Agnes de Lestrade (textes) pour "L'enfant qui mangeait les nuages"
Cecile Gambini (illustrations) et Stephane Servant (textes) pour "Coeur d'Alice"

Muriel Kerba (textes et illustrations) pour "Un nouveau monde"







dimanche 1 juin 2008

De retour (fatigués) de notre séjour dans le Sud, pour le prix de l'Estérel

Ah oui, fatigués, parce que quand même, 7H de voiture, ça calme ! surtout avec un bébé ...

Bon, sinon, je dois dire que nous avons passé un très bon séjour à Saint Raphaêl.
J'en profite pour saluer :
- le travail des organisateurs (super bien fichu, ce prix),
- le porte-monnaie de l'inspection académique (hôtel Mercure sur la plage -ok, sous la pluie, aussi. Mais je suis d'accord, on ne peut pas tout acheter)
- le courage au quotidien des instits et profs que j'ai rencontrés pendant ces 4 jours...et souvent, leur enthousiasme, leur engagement, leur travail auprès des enfants...Bravo, parce que nous savons tous que par les temps et les réformes qui courent, travailler en tant qu'enseignant, ça doit parfois être ...décourageant. Frustrant.Démotivant.
- tous les enfants qui ont participé au Prix : merci pour tous ces sourires, ces yeux qui brillent, ces questions qui pétillent...Un merci tout spécial aux pièces de théatre croquignolesques réalisées au collège Léotard. Inoubliable !
- Agnes de Lestrade, qui m'a bien fait rigoler !
- l'immense, l'incroyable, l'epastrouillante, la truculente, l'excellentissime, la talentueuse, la mirifique, l'illustre, la picaresque Susie Morgenstern. En plus d'être immense, incroyable, épastrouillante, truculente...ok, j'arrête ! elle a aussi très bon goût en bébé, puisqu'elle a adoré mon petit mouflet, qui lui a bien rendu, d'ailleurs.
- mon homme d'amuuur....qui a baby-sitté à merveille pendant ces 4 jours. Malgré la pluie, balades avec le petit, discutaillage avec d'autres bébés croisés au détour d'un couloir de l'hôtel, mini thalasso papa/bébé....

Photos de tout ça dans quelques jours, pour vous montrer que je ne vous raconte pas de conneries.

Et pour les curieux, c'est Susie qui a gagné le prix, pour "le camping des fées".