J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mardi 20 septembre 2011

Le carnet rouge, c'est aujourd'hui !






Enfin !


C'est aujourd'hui que Le carnet rouge sort en librairies, aux éditions Casterman ! On peut dire que je l'aurais attendu, celui-là...



Le carnet rouge, oui, comme le recueil de nouvelles de Paul Auster et comme l'album de Benjamin Lacombe.
J'avais aussi proposé" La première goutte de sang" (merci Sardine !) et "Kumari" mais c'est finalement Le carnet rouge qui a été retenu. Mon éditeur m'a expliqué qu'un même titre est utilisable si les bouquins sont de genre différents, ce que je ne savais pas.
(En même temps c'est moche...je sais pas moi, si Harlequin décide d'appeler un de ses bouquins comme le vôtre ?)

Alors, de quoi s'agit-il ,déjà (pour ceux à qui je n'aurais pas encore raconté, je pense qu'ils ne sont pas nombreux ;-) ?


D'un roman à deux voix, de l'histoire d'une jeune fille en quête d'identité, qui découvre, dans un petit carnet recouvert de papier lokta, l'histoire de Sajani, une grand-mère qu'elle n'a jamais connu, qu'on s'est efforcé de lui cacher... Une histoire de gâchis, d'enfances abîmées, dans les rues moites et poussièreuses de Katmandou la Glorieuse.



Voici quelques extraits :


"Je portais des écharpes en laine de yack et des penjabi violets. Je sirotais des lassi que je fabriquais en rajoutant de l'eau dans mes yaourts aux fruits. Dans ma chambre, au milieu de masques de Ganesh, de lampions en papier et de fumée d'encens, je chantais "Resham firiri" à tue-tête, parce que je croyais que ça me faisait du bien et surtout parce que ça emmerdait ma mère".

************"Dans ma vie de Kumari, le temps s’égrenait doucement. Retranchée derrière les quatre murs du palais, chacune de mes journées s’écoulait, semblable à la précédente, dans une tranquillité indolente et luxueuse.
Dès mon réveil, mes Kumarimi accouraient à mon chevet pour me demander ce que je souhaitais pour mon petit-déjeuner. A part les nourritures interdites par le culte, on me servait ce que je voulais. Selon les jours, je réclamais des œufs au curry, du lait battu de riz ou des chapatis, petites crêpes dorées à la poêle qui me rappelaient confusément la courte vie passée chez mes parents. "


********



"Je suis rentrée, la tête vide et le corps lourd de cet enfant qui se nourrissait de moi, contre ma volonté. Je traversais les scènes de vie quotidienne, les femmes qui triaient des lentilles, les prêtres qui traversaient la foule, les vendeurs d’épices accroupis. Comment, dans les rues, tout pouvait être si normal alors qu’à l’intérieur de moi, tout était brûlé ? "



Hé, regardez...ici, tout le monde le lit !



















13 commentaires:

Séverine Vidal a dit…

moi j'adore le titre
tant pis, pour Auster et Lacombe, d'abord c'est qui ceux-là ?
(je plaisante, hein d'accord, j'adore l'un des deux ^^)

Et le format a l'air top, et l'histoire émouvante, et l'auteur super belle, et ses enfants super en avance sur leur âge.
Bref, je fonce le commander, d'ailleurs !
Bravo Annelise, you're the best.

- Annelise Heurtier- a dit…

ça c'est du commentaire ! Mais pas la peine d'essayer de me flatter...mon hasard est incorruptible ! :-) quoique...

Sardine a dit…

Ahahaha! Quelle grande famille de lecteurs!!!

Moi, je le veux évidemment, mais ma commande est partie aussi ;-)

Y a juste un truc que je ne connaissais pas : la couverture. Et franchement, elle déchire tout!!! J'adore!

Encore moult bravos Lison, elle est trop belle et trop forte ton histoire ♥

Jill.c a dit…

Anne-lise,
Le titre est engageant, la couverture superbe et l'histoire de cette petite fille et de sa grand-mère ? Oui, j'aimerai la lire, les extraits présentés donnent envie de la connaitre!

Félicitations pour cette parution !
Séverine est vraiment drôle :-)

Régine JOSEPHINE a dit…

Ca oui, ça donne envie ! Couverture et extrait très chouettes. Oui bon, mon porte-monnaie va encore souffrir, mais tant pis pour lui ! ;-)))

estelle* a dit…

et ben, Lison, ça donne envie. déjà la couv, le titre et ensuite tes extraits. je pensais pas partir si loin avec toi et ton carnet, mais là JE SUIS PRÊTE !

Claire a dit…

Ca y est, je viens de le terminer... et d'essuyer mes larmes ! Bravo Annelise, c'est émouvant et beau, documenté et pas ennuyeux... je redemande de ce tonneau-là !!!

Xavière Broncard a dit…

Très belle couverture... Bravo pour cette belle parution !

Fanny Robin a dit…

Clap clap ! Il a l'air bien .. ça change des pages jaunes ... OK je sors :) Félicitations en tout cas

Tixier Charline a dit…

Salut ! j'ai 14ans je m'appel Charline et j'ai lu le Carnet rouge c'est un exellent livre je l'ai dévoré en même pas trois jours et c'est pour vous dire d'habitude je n'aime pas ce genre de livre ! Gros bisou
PS : désolé pour les fautes d'orthographes ! :D

- Annelise Heurtier- a dit…

Merci Charline ! Je suis ravie que ça t'ait plu !

Anonyme a dit…

Coucou, moi c'est Apolline, j'ai presque 15ans. Un petit mot juste pour dire que "Le carnet rouge" est un super roman lu en une heure ! L’histoire est géniale, l'émotion très très présente (pour être honnête, j'ai pleuré pendant, quasiment, les 3/4 du bouquin !)
Je vais défendre ce livre pour qu'il soit sélectionné dans le prix Ruralivres ! Il le faut !!!!
Bon à bientôt et bonne continuation... :-)

- Annelise Heurtier- a dit…

Merci beaucoup Apolline pour ce message très sympathique !! Et si je suis sélectionnée pour Ruralivres, je saurai que c'est grâce à toi :-)