J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mercredi 13 juillet 2011

Tolstoï me voilà !

Il y a quelques temps, j'ai lu un recueil de nouvelles de Tolstoï. Qui s'appelle "Nouvelles" d'ailleurs (y'a des éditeurs qui se foulent pas, hein). Enfin bref. Les histoires étaient toutes aussi géniales les unes que les autres, écriture qui fait mouche et incroyable intemporalité.
D'ailleurs c'est décidé je deviens fan de Tolstoï (après Hank Moody bien sûr).






C'est sûr, Tolstoî, il est un peu plus agréable à lire qu'à regarder...Tandis que Hank....


Comme l'une de ces nouvelles m'a vraiment scotchée, j'ai fait ma petite enquête sur le net...et j'ai constaté que personne ne l'avait encore adaptée en album. Alors je me suis dit "allez, pourquoi t'essayerais pas ?". Ben oui quoi.



Du coup je me retrouve avec un texte d'album un peu à l'écart des codes traditionnels, vu qu'il comporte 9000 signes et qu'il s'adresse à des grands...plus de 7 ans je pense, parce qu'il s'agit d'une histoire qui donne à discuter / réfléchir. Mais est-ce qu'il y a beaucoup d'albums pour cette tranche d'âge ? (moue d'ignorance). En même temps, ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas qu'il ne faut pas en faire...D'ailleurs, pourquoi ne ferait-on pas des albums pour adultes ?

En tous cas on verra bien si mon Pacôme trouve preneur !!


Pour les curieux, voilà comment mon texte commence :

Sur son lopin de terre de l'ouest sibérien, le paysan Pacôme vit avec sa femme et ses trois enfants.
Chaque matin, aux heures blanches et glacées, Pacôme chausse ses larges bottes et s’en va travailler. Il n’est pas riche, mais sa famille ne manque de rien. Le feu crépite souvent dans la cheminée et à l'heure du déjeuner, l’odeur du bortsch* flotte dans l’isba**.




Cependant, dans son petit champ balayé par les vents, Pacôme se sent à l'étroit. Son cheval a besoin de galoper et sa vache trouve toujours le moyen d’aller brouter l’herbe du voisin.



"Si seulement j'avais plus de terres" soupire-t-il en regardant par delà la clôture, " je pourrais être tout à fait heureux".




* Potage à base de betterave. **Maison en bois, du genre chalet.





Ha sinon, ma princesse Bertille a trouvé une chouette maison pour l'accueillir !! Si c'est pas chouette ça....

2 commentaires:

Sardine a dit…

J'aime bien comment tu balances ça "Ha sinon..."
Mais moi, Madâme, je hurle : "BRAVOOOOOOOOOOO!!!!"
Vive Bertille! Et vive Tolstoï, parce que ça commence drôlement bien là, ton histoire de Pacôme qui veut plus pour être heureux!

DUMAY a dit…

C'est tout de même titillant pour les pinceaux ce début d'histoire, merci de l'avoir mis au grand jour!
Patricia Dumay
http://www.facebook.com/pages/Patricia-Dumay/159794834034803