J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



jeudi 17 janvier 2013

L'année commence bien à Pirae !

Hier mercredi 16 janvier, j'étais invitée par le Centre de Lecture de Pirae, à l'occasion de l'inauguration de la Médiathèque des écoles. Un bel outil que vont pouvoir utiliser toutes les écoles environnantes, afin de se rapprocher de la lecture ! Ici, malheureusement, tous les enfants n'ont pas la chance d'avoir accès aux livres, d'autant plus qu'ils sont vendus extrêmement chers en librairies (comptez 15 euros pour un livre de poche...9 euros pour un "Pomme d'api" et plus de 20 pour un album ! ). Dans les îles, le manque est encore plus criant puisque s'il n'y a pas de librairie, il n'existe pas non plus de bibliothèque....

Pour que cette journée d'inauguration ne se réduise pas une simple suite de discours officiels, le CLE avait prévu plusieurs ateliers directement destinés aux principaux concernés.
J'étais donc l'heureuse animatrice de l'atelier "Rencontre avec un auteur"...pendant lesquels j'ai choisi de présenter aux enfants, (par petits groupes) mon dernier album, "Olaf, le géant mélomane", (benjamins media) d'autant plus intéressant à exploiter qu'il comporte une version braille (aucun enfant ne connaissait l'existence de ce système) et un CD audio.

la version braille et la version classique




Après leur avoir expliqué la genèse de l'histoire et avoir décortiqué les étapes de fabrication du livre (depuis le manuscrit jusqu'à l'objet en lui-même), je leur ai donc projeté les images du livre, ainsi que la bande-son.
Ils ont adoré les bruitages....et ont même un peu dansé sur les airs de jazz ! Quand le banjo a commencé à jouer, un enfant m'a dit " Hé, t'as vu, c'est comme du ukulélé" :-)


Si vous voulez me voir au journal télévisé (avec mon collier de tiare, c'est la tradition lorsqu'on est accueilli quelque part), c'est par ici, aux alentours de 19 minutes...Mais vous pouvez regarder le journal en entier, ça vous dépaysera un peu^^

http://www.tntvreplay.com/Le-Journal-du-Mercredi-16-Janvier_v4998.html




"On n'a rien vu venir" toujours à l'honneur

Notre "On n'a rien vu venir" (Alice Jeunesse) continue son petit bonhomme de chemin ! Et quelle forme ! C'est aujourd'hui pour le Prix Albert Camus 2013 qu'il est de nouveau en lice. 



Voici, sur le site du collège, quelques commentaires de lecteurs : 



  
Critique de Florian T. 

"On n'a rien vu venir" relate l'histoire de plusieurs personnages ou de famille qui, lors d'une élection, voient leur vie basculer. En effet, ils subissent la mise en place d'une dictature; le parti de la "liberté"se place en tête des votes. Ce parti va instaurer d'innombrables règles comme l'alimentation, les activités physiques ou encore le choix des vêtements. Certains décident de fuir pour échapper à la persécution et d'autres choisissent de rester, ils fondent des "clubs" contre la dictature.

Mon avis :
Ce livre m'a beaucoup plu, l'histoire est imprégnée de moments émouvants. Le fait qu'il y a plusieurs familles montre comment chacun lutte contre la dictature et subit celle-ci. De plus les personnages ont des liens entre eux ce qui permet de les retrouver par moment dans l'histoire. Ce livre est très instructif, il nous explique par le biais des personnages comment on peut passer d'une démocratie à une dictature, très rapidement et seulement en votant un parti extrémiste. Je recommande "on n'a rien vu venir", c'est une lecture simple mais très émouvante.
Florian T.

 Critique de Marion B. 
Ce roman est à sept voix. Il raconte des élections ou le Parti de la Liberté a gagné. Les habitants vont vite se rendre compte que le parti ne porte pas son nom. Toutes personnes "mal-habillées", ayant la peau "trop foncée" et autres sont exclus. Le nouveau parti instaure des règles comme l'heure de lever, les choses qu'ils doivent manger ou qu'ils n'ont pas le droit... 
Jusqu'à maintenant ce livre est mon préféré. Il est facile à lire mais un peu plus compliqué à comprendre.
Marion B.



Critique de Sara B.

De tous les livres que j’ai lus jusqu’à  aujourd’hui, je préfère celui-ci car c’est celui que j’ai le mieux compris. Il faut réussir à suivre l’histoire car c’est quand même un peu difficile. Ce livre est constitué de 7 voix. C’est triste de voir des gens être exclus juste à cause de leurs couleurs, leurs maladies (handicapés)... 
 Ce livre est bien pour nous, les jeunes, je conseille de le lire.
Sara.B 


Critique de Solène G. 

Ce roman comporte 7 voix . Il raconte qu'un soir lors d'une élection" le parti de la liberté " est vainqueur. Les gens triomphent de joie et de cri dans les rues alors que d'autres dansent. Et malheureusement,  tous les êtres humains malades, noir, ou handicapés se font rejeter du pays .
Mon avis :
Je trouve que ce livre est facile à lire mais un peu moins facile à comprendre. Sinon, je trouve qu'il est bien, moi il m'a totalement émue et c'est ce qui m'a donné envie de continuer à le poursuivre. Je vous conseille grandement de le lire .
Solène G.

vendredi 11 janvier 2013

And the winner is....

Moi ! :-)

Pour commencer l'année et adoucir notre retour sous les tropiques, une bonne nouvelle dans ma boite mail ce matin :mon roman Le carnet rouge (Casterman, 2011) a remporté le prix du Gayant Lecture 2013,  dans la catégorie 4 (romans), décerné par l'association Brouillon de Culture.

La remise des prix aura lieu en février, lors du 18° salon du livre à Douai. Comme je ne pourrai évidemment pas m'y rendre, je dois envoyer une vidéo...Je trouve cette idée très amusante. 





Je suis ravie, merci !!