J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



mercredi 27 mai 2009

Trois conseil pour réussir sa vie

Dernièrement, j'ai reçu un mail de la classe de Marilene Varaldi, que j'avais rencontrée lors de ma participation au Prix Littéraire de l'Esterel (que je n'ai pas remporté, mais, voyez comme je suis grand seigneur, je ne leur en tiens même pas rigueur ;-) ).
Madame Varaldi semble être de ces instits que l'on aimerait avoir pour ses enfants...L'initiative étant de faire travailler les enfants sur le sens que l'on peut donner à "Réussir sa vie".
Pour ce faire, la classe lance une sorte d'étude, et des auteurs, des parents, des professeurs sont invités à donner aux enfants 3 conseils pour réussir leur vie.

Voilà un morceau de la réponse que j'ai envoyée.
[...]
En 1/ et comme point de départ, je dirais d’abord que chacun d’entre vous devrait réfléchir à ce que signifie « réussir sa vie ».
Selon les individus, leur personnalité, leur histoire, cela peut vouloir dire beaucoup de choses ! Etre heureux, être riche, être célèbre, être utile, connaître le monde qui vous entoure, fonder une grande famille….Bien sûr, on peut avoir plusieurs objectifs ! Le tout étant de les identifier. Car si on ne les connaît pas, on ne risque pas de les atteindre !
J’ajoute également, et c’est important, que le sens de « réussir sa vie » peut varier au fil du temps et des événements qui jalonnent la vie. C’est tout à fait normal, je pense. Et cela n’est pas réservé à l’âge adulte. Dès aujourd’hui, vous devez réfléchir sur le sens que vous donnez, maintenant, à une vie d’enfant réussie. Posez-vous régulièrement la question ! Et la réponse changera forcément !
Enfin, n’oubliez pas que l’intérêt de vivre une vie réussie est de la vivre maintenant et pas uniquement dans 10 , 20 ou 30 ans. Vous pouvez faire en sorte d’atteindre un objectif que vous vous êtes fixé pour le futur, mais n’en oubliez pas pour autant de vivre au présent !

En 2/, je dirais rester libre. Si vous avez un objectif de vie dans la tête et dans le cœur, il faut le poursuivre, même au risque de déplaire à vos proches, à votre famille.
Par exemple, trop de gens s’engagent dans une profession pour faire plaisir à leurs parents. Quel dommage, quel gâchis ! C’est le sens d’un petit roman que j’ai écris (désolé pour la pub, mais là, cela tombe vraiment à point), qui s’appelle « Tu seras pirate, mon fils » (éditions Rouge Safran, près de chez vous !) et qui raconte l’histoire d’un jeune pirate qui, au grand désespoir de son père qui a tout fait pour qu’il devienne le plus grand pirate de tous les temps, décide de devenir….marin. J’ai écrit cette histoire car justement, il me parait très important, pour réussir sa vie, de poursuivre ses propres rêves, et pas ceux de ses parents, ou de ce qui est traditionnellement valorisé par la société (médecin, avocat…).

Et en 3/, puisqu’il n’en faut que 3, je vous conseillerais d’essayer de garder une capacité d’émerveillement, la capacité de vous réjouir de ce que vous vivez. Vous verrez en grandissant que ce n’est pas forcément facile, mais je crois que c’est important. Rien n’est jamais acquis, la vie peut changer très rapidement…
[...]

Et vous, qu'auriez vous répondu ?

mardi 26 mai 2009

Petits bonheurs

Aujourd'hui, j'ai eu la bonne surprise de trouver sur ce blog des gentils messages de "vrais" lecteurs (à savoir, autres que mes parents, ma soeur ou mon homme !) pour "un sort renversant pour Mirabelle"...Alors ça me remotive, moi qui était en panne d'inspiration !
Merci les enfants !

mercredi 6 mai 2009

Le voici le voilà !!

Bon, ça suffit. Je n'en peux plus de ces coups de fils incessants, de cette avalanche de lettres tous les jours...Vous le réclamez à corps et à cris depuis des mois ? Et bien d'accord, le voilà !

Comment ça, "quoi ? "

Le titre de l'album, enfin !!!

Bon, cessons ce suspense insoutenable...le bouquin s'appelera...tadaaaaaaaaam ....




Les étranges disparitions




Bon, pour les critiques ou les félicitations, je précise que c'est mon éditeur qui a choisi, donc adressez-vous à lui !


Voici en exclusivité mondiale, les premiers dessins d'Aurore Petit, illustratrice talentueuse de son état ( voir blog), qui est ma partenaire pour cette aventure.