J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



jeudi 5 février 2009

A vos librairies !





5 février, je trinque à la sortie de "Tu seras pirate, mon fils ! "
Et hop, une rasade de rhum, cul sec !
Il s'agit d'un petit roman pour les enfants à partir de 7 ans, qui parle de l'affirmation de soi et de l'affranchissement du poids familial. Parce que dans la vie, on a la droit de faire autre chose que ce que nos parents voudraient que l'on fasse !
- Tu seras avocat, mon fils .
- Non, je serai bandit !
- Tu seras medecin, ma fille.
- Ah non, moi, je veux faire vendeuse au Mc Do ! (euh, là quand même, posez vous un peu des questions...)

Il parait aux éditions Rouge Safran (une maison du Sud-eu) et les illustrations, très sympas, sont de Stéphane Nicolet.

Allez, en voici quelques extraits, en lettres et en images :

"Sur le coup des 3 heures du matin, Archibald était complètement pompette. Grimpant sur un tabouret, il prit son air le plus sérieux (ce qui était difficile, avec sa moitié de moustache roussie et ses habits tout chiffonnés) et décreta, juste avant de se casser la figure :

- Parole de corsaire, retenez bien son prénom, car mon Flibuste deviendra le plus grand pirate de tous les temps ! " [...]

"Ainsi, le petit Flibuste n’était pas encore sorti de son berceau qu’Archibald lui avait déjà collé deux anneaux d’or aux oreilles et un bandeau noir sur l’œil droit. Ou sur l’œil gauche. De toute façon, ça n’avait pas d’importance, c’était juste pour le look (car, bien entendu, aucun pirate n’attendait jamais d’avoir perdu un œil pour porter un bandeau). Archibald l’entraîna à rire comme un corsaire, très fort et la bouche grande ouverte.
- Flibuste, nom d’un pirate de carnaval, ouvre plus grand la bouche, on ne voit pas toutes tes dents !
Il lui apprit aussi à marcher avec une jambe de bois (selon Archibald, c’était très chic, pour un pirate, et il espérait secrètement que son fiston en aurait une un jour).
Pour son 5° anniversaire, il lui offrit un perroquet, un superbe volatile turquoise et rouge qui avait déjà un sacré vocabulaire de corsaire." (...)
(...)"Quand sa quinte de toux cessa, Archibald bondit sur ses pieds.
- Nom d’une écrevisse de rempart, mais tu délires, fiston ! Tu hallucines, tu dérailles, tu…tu es malade !? Je t’avais bien dit de ne pas manger du rat !
- Mais non, cher Père ! Je suis tout à fait en forme !
- En forme ? En forme de fou, oui ! Je t’interdis de devenir marin, c’est bien compris ?! "
J'attends vos commentaires, bande de sardines en carton!


pour commander : c'est ici : http://livre.fnac.com/a2533281/Annelise-Heurtier-Tu-seras-pirate-mon-fils?PID=14352