J'ai quitté la Polynésie (quelle idée) au printemps 2016 et suis donc désormais disponible pour des rencontres scolaires. A bientôt !



vendredi 1 février 2019

明けましておめでとうございます (bonne année...enfin je crois)


Tsukimi🌙, Hanami🌸, les recueils de mots de saison🌳, les kadomatsu de début d'année, les kamis, les kit-kat au matcha ou au lait breton, les canettes de café, le désalignement des dents, les onsen, les kodamas, le Honne/Tetamae, les pachinkos, les homongi 👘, le Dishu ou les agents-pousseurs dans le métro...

Onze mois de travail plus tard, me voici revenue du Japon ! 🤩🏯


J'ai adoré travailler sur ce roman et j'espère que les lecteurs auront également plaisir à le lire....Réponse dans quelques mois  ! 



Pendant ce temps, La fille d'avril continue de faire parler d'elle et obtient sa première sélection à un prix littéraire, le Prix à L'ombre du Grand Arbre organisé par le fameux blog du même nom. 

Et si vous ne l'avez pas encore lu, voici les dernières chroniques parues, pour vous donner envie ! 


Le réseau des librairies Dialogue 1.12.18

Nous sommes en 1960. Catherine, 15 ans, risque d’être en retard pour rentrer chez elle alors elle se met à courir : c’est une révélation ! Un éveil à son corps et à la liberté. Oui, mais en 1960, il est inconvenant pour une jeune fille de courir. D’après son père, des poils pourraient lui pousser sur tout le corps, de la barbe pourrait apparaître sur son visage et pire, elle pourrait perdre son utérus !
Non, vraiment c’est trop dangereux... Mais comment résister à l’appel de son corps et de ses jambes ?
Annelise Heurtier nous offre la peinture d’une époque mais aussi le roman d’une émancipation. C’est un roman à mettre entre toutes les mains !



Librairie L'usage du monde 30.11.12

Dans ce dernier roman, Annelise Heurtier montre à nouveau tout son talent pour raconter l'Histoire et mettre en scène des personnages vifs, qui s'interrogent et bravent les interdits. 



The eden of books 1.01.2019

[...]
Un livre intelligent et passionnant qui devrait être lu par toutes les adolescentes de maintenant ! 



A lire aux pays des merveilles 07/01/19

[...]

A travers cette fiction, avec cette héroïne intelligente et en avance sur son temps, c’est tout l’affranchissement de la condition féminine qu’évoque Annelise Heurtier. Finalement la course à pied n’est qu’un prétexte pour mieux nous rappeler la nécessaire évolution des mentalités. Et comme à son habitude, à force de documentation et de références, l'auteur nous offre un roman engagé qui porte un message fondamental.
Un regard dans le temps intelligent et capital.



[...]

j'apprécie particulièrement cette auteure qui s'attache à nous restituer avec un talent qui donne aimer à lire les histoires fortes, marquantes et des contextes véridiques.
Il y a aussi les petites choses qui obnubilent.
Nous nous interrogeons, les Pacotilles? Qu'est-ce donc?
Nous sourions beaucoup de "cette fille dite perdue courant dans les prés".
Catherine, 15 ans, tente de se resituer comme future jeune femme avec son époque, avec ses désirs de courir.
Qu'en disent les autres?
Les copines, ses parents ouvriers, les commerçants qui l'hébergent au repas du midi, les parisiens chez qui elle garde des enfants, les journaux et papiers qu'elle lorgne du coin de l'oeil.
Grand dieux que ces informations sont dites sulfureuses.
Il est difficile de définir "la fille comme il faut" dans un monde en transition.


Le roman est un coup de coeur de l'année 2018.

[...]
J'avais eu un coup de coeur pour son précédent roman, Sweet sixteenqui raconte le début de la fin de la ségrégation raciale dans les lycées américains. Ici, Annelise Heurtier nous plonge dans la France d'avant mai 68, avec un roman toujours aussi efficace et documenté. Les descriptions de la vie quotidienne de Catherine, dans sa famille et à l'école, ses rencontres, immergent le lecteur dans la société de cette époque, et j'avoue être restée abasourdie en lisant certains passages ! À lire donc, et à conseiller, dès l'adolescence, pour mieux comprendre cette époque.
[...]


mardi 11 décembre 2018

Tournée en Autriche

Cette année, j'ai eu la chance et l'honneur d'être l'auteure choisie pour le Prix de la critique des lycéens Autrichiens.  


Ce prix est organisé par l'Institut Français. Voici ce qu'ils en disent sur leur site : 

Pour la quatrième fois, l’Institut français d’Autriche propose le concours littéraire Prix de la critique des lycéens autrichiens, avec le soutien de ses partenaires : le Ministère fédéral de l’Education, de la Science et de la Recherche (BMBWF), l’éditeur Ernst Klett Sprachen Verlag et la société culturelle franco-autrichienne de Styrie. Les élèves vont pouvoir rencontrer un auteur francophone, découvrir son œuvre et se plonger dans la peau d’un critique littéraire !
Pour l’édition 2019, nous avons le plaisir d'inviter Annelise Heurtier dont les trois livres suivants seront soumis à la lecture critique des jeunes Autrichiens :
  • Envole-moi, Casterman, 2017
  • Le carnet rouge, Casterman 2017
  • Là où naissent les nuages, Casterman 2015
alt


A la mi-novembre, je suis donc partie pour une grande tournée d'une semaine en Autriche. 


Merci à Marie-Christine de l'Institut Français, qui a été mon "chauffeur" et accompagnatrice pour ces longues heures de voiture...Merci également à tous les professeurs pour leur dynamisme et leur envie de transmettre notre belle langue ! 


Petit retour en images sur cette semaine fatigante mais intense : 




Mon "hôtel" à Vienne : l'Ambassade de France ! 







 J'ai beaucoup aimé l'ambiance des lycées autrichiens, que les élèves s'approprient comme un "3° lieu". Exemple représentatif, ils ôtent leurs chaussures en entrant et portent des pantoufles, ou restent en chaussettes...Ce n'est pas grand chose, mais à l'inverse, je pense à toutes ces classes que j'ai visitées en France et dans lesquelles certains élèves s'assoient avec leur manteau et leur sac sur le dos...Cela ne traduit pas la même approche vis-à-vis de l'institution...









Il n'y a pas de cantine (puisque la plupart des cours finissent à 14h au plus tard), mais des snacks dans lesquels les élèves peuvent s'acheter ...des cochonneries. Pour le coup, c'est assez incompréhensible. 









Au CDI, on peut acheter des livres d'occasion !







Pour les devoirs et les travaux de groupe, on trouve des tas d'endroits sympas...Ici, une sorte de plate-forme ferme et moelleuse à la fois, sur laquelle on peut travailler vautré :-) Il parait que les élèves adorent. 








La beau toit-terrasse de la Fac de Salzbourg






Et enfin la foire de Vienne, juste avant de filer pour l'aéroport et découvrir que mon avion avait été supprimé. Heureusement, j'ai une attachée de presse fantastique qui m'a sauvée et permis de rentrer dans mes pénates. Merci Angèle ! 




samedi 8 décembre 2018

Fête du livre de Montbrison


Ce qu'il y a de très sympathique avec la Fête du livre de Montbrison, c'est qu'elle est entièrement organisée par des bénévoles. Et cela donne une patine très tendre à l’événement ! 

J'y ai passé deux très belles journées, et je suis heureuse d'y retourner au mois de janvier pour rencontrer d'autres classes. 

Merci à Marie-Claire, à Philippe et tous les bénévoles ! 

























vendredi 19 octobre 2018

Livres complices dans le pays de Montbéliard

Je viens de passer une semaine dans le pays de Montbéliard, grâce au formidable travail de l'ADEC (Association de Développement Culturel du pays de Montbéliard) qui chaque année, permet à plus de 150 classes de tous niveaux de recevoir un auteur ou un illustrateur. 



Première matinée avec les élèves du collège Anatole France de Bethoncourt, qui avaient lu le Carnet Rouge. Leur professeur leur avait proposé d'apporter un objet qui représentait leurs origines, ce fut un très beau moment d'échanges inter-culturels à travers la Turquie, le Maroc et autres pays de dattes et de miel :-) 






Je suis ensuite allée rendre visite aux élèves du collège Paul Langevin d'Etupes qui avaient lu Sweet Sixteen. Ils m'ont accueillie sur un plateau de radio ! Très pro ! Bravo aux deux classes et à leurs professeurs pour leur investissement. 











J'ai eu beaucoup de plaisir à retourner au lyxée Armand Peugeot, où j'ai retrouvé la formidable équipe Rachel Prost / Mme Le Ret, qui avaient proposé Refuges à leurs élèves de seconde. Comme l'année dernière, ils avaient réalisé des travaux variés et de grande qualité !












J'ai eu un petit coup de coeur pour les 6 élèves d'Aurore Morizot, Fanny Hermann et Amandine, au collège Jouffroy d'Abbans de Sochaux. Ce fut un très beau moment, très touchant. Merci +++ les garçons. 








J'ai également réalisé des rencontres en primaire. Je n'en fait pas souvent mais c'est toujours un bon moment (un peu plus bruyant^^). Ils avaient lu Paulette+Johnny, la série Charly Tempête ou encore Sidonie Quenouille. 


Plébiscite pour Paulette+Johnny ! 







Voilà, encore une belle semaine qui s'achève dans le pays de Montbéliard. Prochaine étape, dans la semaine du 5 novembre pour une tournée en Autriche ! 




lundi 24 septembre 2018

Première rencontre de la saison !


Me voici de nouveau sur les routes...ou plutôt sur les rails
(finalement je perpétue à ma manière la passion cheminote familiale...)



Vendredi, j'ai inauguré la saison 2018/2019 avec un déplacement au charmant collège de Bourg Argental, en plein milieu du parc régional du Pilat.





Un collège avec une équipe "agile" comme on dit dans notre start-up nation ^^, puisqu'il s'agissait en fait d'une rencontre programmée en juin mais annulée à cause des grèves...et qu'on a pu déplacer, bien qu'il s'agisse d'une autre année scolaire.








Bref, j'ai rencontré 3 classes de 3° qui avaient étudié le roman en 4°, donc. Et que de questions intéressantes et intéressées ! Un grand merci à tous les élèves et aux professeurs (je remercie Patricia pour sa sympathie et pour le taxi vers la gare...loin.....), j'espère que toute mon année sera à l'aune de cette première rencontre !